La station météorologique de Vacoas veut redynamiser l’ensemble de ses services afin de mieux répondre aux attentes du public et des opérateurs Pour y parvenir, plusieurs projets sont en cours d’élaboration et certains seront bientôt dévoilés, notamment l’introduction de la prévision probabiliste et des prévisions jusqu’à cinq jours, un nouveau site internet interactif et la météo participative.
« Il est nécessaire de revoir l’orientation de la Météo et de savoir dans quelle direction ce service veut partir », déclare Mamade Beebeejaun, le directeur de la station météorologique de Vacoas, au Mauricien. La station météorologique s’embarque sur de nouveaux projets et initiatives visant à donner une nouvelle impulsion à ce service dont aucun secteur de l’économie ne peut se passer. Le site web de la station météorologique de Vacoas fera ainsi peau neuve avec une interface plus interactive et user friendly. « La Météo a développé une plateforme interactive afin de redynamiser le service offert au public et aux utilisateurs ; nous proposerons par exemple des questionnaires et des feedback surveys afin de mieux cerner les attentes du public », explique Mamade Beebeejaun. La nouvelle version du site sera lancée bientôt. Une version pour mobile sera également disponible. Autre nouveauté : le site affichera un tableau de la pluviométrie des trois dernières heures ou encore des prévisions jusqu’à 5 jours. « C’est bien de dire quel temps il fera demain mais le public veut savoir quel temps il fera dimanche car il prévoit un important événement ce jour-là », explique notre interlocuteur, qui met l’accent sur le besoin de satisfaire les demandes des utilisateurs.
La nouvelle direction de la station de Vacoas veut également encourager le concept de météo participative, où tout un chacun pourra apporter sa contribution aux observations météorologiques. Des organismes comme la National Coast Guard et les Fisheries Posts ont déjà été approchés pour un coup de main dans ce domaine et la station de Vacoas fera en outre appel à d’autres observateurs comme ceux de la société météorologique de Maurice ou à de simples particuliers pour des observations. « Nous voulons que n’importe qui observant quelque chose d’anormal nous le signale comme dans le cas de phénomènes comme les tourbillons ou tornades qui peuvent se former en pas même 10 minutes. Nous voulons encourager la population et les forces vives à prendre part activement dans le développement météorologique », explique le directeur de la Météo qui met l’accent sur l’aspect continuel de cette approche de météo participative. Des voluntary observers seront également recrutés, formés et des équippements d’observation leur seront fournis.
Météo probabiliste
La station météorologique mettra également en pratique le concept de météo probabiliste qui fournit plusieurs scénarios de l’évolution de l’atmosphère tenant en compte des incertitudes ou le scénario le plus probable en quantifiant son incertitude. Pour le contexte local, les termes quantitatifs « Low », « Medium » ou « High » indiqueront le degré de probabilité qu’une condition météo se produise. Plus le prévisionniste estime que la prévision est fiable, plus le terme quantitatif sera élevé, en l’occurrence « High ». « Nous sommes actuellement en phase de test de ce modèle et il sera introduit avec le nouveau site web, qui fournira des prévisions probabilistes jusqu’à cinq jours. Nos prévisionnistes vont également recevoir la formation nécessaire », déclare le No 1 des services météorologiques mauriciens.
Avec les changement évolutifs au niveau du climat, le besoin se fait sentir pour des services climatiques orientés vers les besoins spécifiques des usagers en particulier les usagers spécialisés, non exhaustifs, tels que les compagnies d’électricité ou encore les planteurs qui se servent de ces informations pour adapter leurs activités. « Nous encouragerons le tailor-made forecast. Un planteur doit connaître les températures qu’il fera la prochaine saison ou encore le niveau de radiation afin qu’il puisse planifier quand il va semer et récolter sans crainte de grosses pluies ou autres événements climatiques qui pourront abîmer ses plantes et affecter ses récoltes. Le District Planner a besoin de savoir quel sera l’ampleur de l’érosion dans tant d’années afin de mieux prévoir l’aménagement du territoire », explique Mamade Beebeejaun. Dans un premier temps, quatre domaines seront concernés, à savoir l’agriculture, l’eau, la santé et la réduction des risques liés aux désastres. Ces données sur le climat seront précieuses au comité du National Framework for Climate Services.
Autre projet de la station de Vacoas : l’installation de stations automatiques dans les grandes agglomérations. Des travaux pour l’installation d’une station automatique sont en cours au Champ-de-Mars et celle-ci devrait être opérationnelle d’ici deux semaines. La station météo compte investir par ailleurs dans la capacity building de ses techniciens et prévisionnistes et organiser plusieurs séminaires de formation. Pour le public, des journées portes ouvertes « plus élaborées » seront organisées. D’ici la semaine prochaine, ceux qui passeront devant la route St-Paul, à Vacoas, pourront découvrir un panneau d’affichage électronique installé sur le toit de la station météorologique de Vacoas indiquant les températures et les prévisions météo jusqu’à cinq jours.
D’ici la fin de l’année, la station météorologique de Vacoas ira par ailleurs de l’avant avec une autre méthode de prévision, appelée le limited area model, qui permet d’obtenir des prévisions numériques à très haute résolution pouvant couvrir une grille de 1 km, exclusivement pour Maurice.