Pas de chance pour quelques autos-écoles ce mercredi 14 mars. Manque de bol en début d’après-midi pour quelques unes qui étaient en stationnement sauvage à la Rue St Georges.

Ces véhicules sensés faire l’éducation de la conduite ont enfreint les lois de stationnement et ont eu droit aux sabots.