La route a fait une nouvelle victime, ce matin. En effet, le pilote d’un scooter circulant sur l’autoroute Nord dans la région de Terre-Rouge, a été tué sur le coup quand il a heurté une voiture à l’arrière. Il a été violemment  projeté sur l’asphalte de même que son campagnon, qui a été grièvement blessé. Celui-ci a été transporté d’urgence à l’hôpital/
D’autre part, les derniers chiffres publiés par Statistics Mauritius sur les accidents de la route interpellent. Malgré les campagnes de sensibilisation, l’installation de “speed cameras”, la présence accrue de motards de la Traffic Branch, le nombre de personnes tuées sur nos routes a augmenté. Depuis le début de l’année jusqu’au 30 août, 101 victimes ont été répertoriées, dont une majorité âgée de 15 à 29 ans.
Statistics Mauritius vient de rendre public le rapport sur les accidents de la route pour le premier semestre 2017, s’étendant de janvier à juin. En six mois, le pays a enregistré 15 037 accidents de la route, soit une hausse de 4 % comparé à la même période en 2016. Même si la majorité des cas est sans gravité, toutefois, à juin 2017, 73 personnes ont perdu la vie dans ces accidents, 307 en sont sorties avec de graves blessures et 1 624 avec des égratignures. Les chiffres confirment une légère augmentation de 1,4 % du nombre de morts pour 2017.
Les usagers de la route les plus vulnérables cette année demeurent les motocyclistes, avec 25 morts, suivis par les piétons avec 21 victimes, les passagers des voitures avec 14 victimes, les automobilistes 9 victimes et les cyclistes avec 4 victimes. C’est le groupe d’âge de 15 à 29 ans qui a enregistré le plus grand nombre de morts sur nos routes pour ce premier semestre 2017, soit 22 morts dont la moitié sont des motocyclistes.
Le premier jour de l’an a débuté tragiquement avec quatre morts, dont une fillette de quatre ans qui a péri dans un accident de voiture à Midlands. Elle était avec des proches quand le véhicule a fait une sortie de route. Elle est la seule victime ayant moins de cinq ans qui a trouvé la mort pour cette période de l’année. D’autre part, 87 cas de délit de fuite ont été rapportés à la police, soit un de moins qu’en 2016.
Par ailleurs, 519 265 véhicules ont été enregistrés durant cette période auprès de la National Transport Authority (NTA), qui équivaut à une hausse de 2,3 % comparé à 2016. Parmi, 14 230 engins ont été enregistrés pour la première fois ; 9 521 sont neufs et 3 944 sont des véhicules importés de seconde main. Par ailleurs, 765 véhicules qui avaient été catégorisés “off the road”, ont été réenregistrés et peuvent circuler de nouveau sur nos routes. La NTA note que 2 641 véhicules ont été mis hors-service.
En ce qui concerne le nombre d’autobus qui opèrent sur les lignes du pays, il se chiffre à 2 031, dont 21 neufs. Cependant, 45 bus ont été mis hors d’usage, ce qui fait qu’il y a 24 autobus en moins qui desservent nos routes. Selon la NTA, Maurice compte 263 145 voitures, soit la moitié de la flotte de véhicules, 202 606 motos (39 %), et le reste (10,3 %) sont des fourgonnettes, camions, tracteurs, autobus, entre autres.