L’évêque de Port-Louis Mgr Maurice Piat, qui a célébré hier une messe d’action de grâce en l’église de St Croix dans le cadre de l’élection du pape François et de son installation demain matin. À cette occasion, il a déclaré que la vocation du pape « n’est pas celle d’un chef d’une grande entreprise, d’une multinationale ». « Il est comme un papa qui assure la communion entre les fidèles et l’Église dans toute sa diversité ainsi qu’entre tous les diocèses du monde. Il est l’évêque de Rome et préside à l’administration de l’église à la tête du collège des Cardinaux. »
L’évêque a par ailleurs eu dès le début de son intervention une pensée spéciale pour Agalega. Il a fait état d’une communication qu’il a eue avec l’île avant la messe. C’est ainsi qu’il a appris que « les provisions s’épuisent rapidement là-bas ».
Le pape François a depuis son arrivée au Saint Siège mercredi imprimé sa marque en manifestant une chaleur humaine et une spontanéité dignes des pays du sud, n’hésitant pas à embrasser ses interlocuteurs. Il a spontanément enfilé un bracelet offert par un cardinal sud-africain. Au niveau vestimentaire, il a opté pour la sobriété. Il n’a pas encore enfilé ses chaussures rouges de pape et ne semble pas disposé à troquer sa croix d’argent contre la parure d’or destinée au pape.
Sur le plan spirituel, le plus important pour lui est de mettre le Christ au centre de l’église. Il invite les chrétiens à cheminer et à confesser la fraternité, et ses frères cardinaux à ne pas céder au pessimisme ainsi qu’à l’amertume que « nous présente chaque jour le diable ».