Les photographies de la récente exposition de Steeve Dubois n’ont rien à voir avec les dépliants ou autres cartes postales d’une île Maurice édénique qu’on nous présente habituellement. Couches, conteneurs en polystyrène, rasoirs, gobelets en plastique, biberons, tout ce qu’on laisse, oublie ou jette sur les plages, forêts, montagnes, rues… Chacune des photos révèle l’univers des déchets et le côté absurde du consumérisme. « Quand je regarde autour de moi, j’ai l’impression de vivre dans une grande poubelle », dit le photographe, président du Cercle des Artistes Photographes (CAP). « L’art de produire encore plus de déchets » est le fruit de plusieurs semaines de travail durant lesquelles Steeve Dubois a sillonné plages (Bain-des-Dames, Poudre d’Or), montagnes et forêts pour rendre visible ce que d’ordinaire nous ne voyons pas ou que nous refusions de voir.
Cette prise de conscience sur les responsabilités de chacun dans la gestion des déchets, c’est ce que le photographe Steeve Dubois a voulu générer à travers son exposition. « L’idée derrière cette exposition n’est pas de dire zéro déchet. Ce serait purement utopique de croire en une telle possibilité. Nous produisons tous des déchets. Mais je crois que nous pouvons limiter le volume des déchets que nous produisons. En réfléchissant et en changeant quelque peu nos habitudes », dit-il.