Steven St-Pierre, 38 ans, était attendu en cour d’assises ce matin dans le sillage d’une affaire de drogue, mais l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) a fait une descente chez lui où plusieurs plants de cannabis ont été saisis. Il est soumis à un interrogatoire serré et devrait être traduit en justice cet après-midi ou demain matin pour son inculpation provisoire. Le suspect, proche ami de l’avocat Kailash Trilochurn, a eu des démêlés avec la police par le passé. Il a été traduit en justice en août 2016 suite à son arrestation dans l’enquête sur l’agression du chairman de l’Information and Communication Technologies Authority (ICTA) Bhanoodutt Beeharee. Son nom avait été balancé par un des suspects arrêtés dans cette affaire. Steven St-Pierre avait, lui, clamé son innocence.
Idem en ce qui concerne l’affaire d’importation de drogue. Ce dernier avait été arrêté le 23 juillet 2011 dans le cadre d’une saisie de Rs 15 M de drogue à l’aéroport. Une ressortissante malgache, Rakotoarimanana Tsialonina Maminirina, avait été interpellée lors d’un exercice par les enquêteurs de l’ADSU, qui a permis la découverte de 24 boulettes d’héroïne, soit environ 300 g, soigneusement dissimulées dans ses valises. Une opération de livraison surveillée avait été organisée, permettant l’arrestation du principal destinataire de la marchandise, Jean Billy Didier Louise, un habitant de Stanley, âgé de 26 ans. L’ADSU avait également arrêté deux présumés complices, Jean Michael Rayapen, un Bouncer à Grand-Baie, et Jean Steven St-Pierre, agent de sécurité de profession.
Une perquisition effectuée au domicile de Rayapen ce jour-là avait débouché sur la saisie d’une importante quantité de gandia et d’héroïne, ainsi que d’une somme de Rs 289 000 en différentes coupures, soupçonnées d’être les recettes du trafic de drogue, et trois téléphones cellulaires. Jean Michael Rayapen, qui a été poursuivi dans un procès séparé, a écopé de 13 ans de prison en novembre 2015.