Le board des commissaires de courses a, une fois de plus, été beaucoup sollicité pour le compte du 19e acte, l’équipe de Stéphane de Chalain ayant à intervenir en pas moins de quatre occasions. Si aucune sanction n’a été prise à l’encontre de Daniel Moor pour la chute de Jeanot Bardottier sur Blood Buccaneer, les local boys que sont Sunil Bussunt, Rehaze Hoolash, Girish Goomany et Rakesh Bhaugeerothee n’ont pas eu la même chance puisque les trois premiers ont écopé de mises à pied tandis que Bhaugeerothee s’en est sorti avec une amende seulement.
Sunil Bussunt fut d’abord mis devant ses responsabilités pour sa monte sur Catwalk Model dans The Raoul Rivet Cup. Il fut ainsi reproché au cavalier mauricien d’avoir incommodé Halabaloo – qui était à son intérieur – aux abords des 1300m, Daniel Moor ayant même eu à reprendre son cheval pour ne pas se retrouver écrasé contre la lice. Sunil Bussunt fut coupable de careless riding et sanctionné d’une journée de suspension assortie d’une amende de Rs 10,000. La monte de Girish Goomany dans cette même épreuve fut aussi passée à la loupe par les Racing Stewards, qui arrivèrent à la conclusion que le jockey mauricien n’avait pas pris toutes les précautions nécessaires dans la ligne droite finale alors qu’il pilotait Ocean Hunter. En effet, le Mauricien gêna Wonderlaine à 150m du but alors qu’il tentait de se frayer un passage à l’intérieur de Double Dash. Sanctionné sous la règle 160 A (e) pour careless riding, Girish Goomany reconnut ses torts et purgera une semaine de suspension en sus de s’acquitter d’une amende de Rs 10 000.
Il est aussi à noter qu’Alain Perdrau et Vinay Naiko furent appelés à s’expliquer sur la prestation de Craftsman, le favori de l’épreuve. L’entraîneur informa ainsi les commissaires de courses du fait qu’il n’avait pas donné d’instructions précises à son jockey mais qu’il s’attendait à voir son cheval évoluer parmi les meneurs, vu qu’il avait démontré beaucoup de gate speed à sa sortie précédente. Vinay Naiko affirma cependant que l’alezan avait été l’auteur d’un départ moyen et qu’il n’avait pas voulu trop solliciter sa monture, de peur qu’elle se retrouve three-wide du fait que les chevaux à son intérieur insistaient beaucoup pour garder leurs positions sur la partie initiale. Il estima que Craftsman avait bien terminé sa course mais qu’il avait eu trop de terrain à refaire sur Max Rapax, qui était selon lui, the better horse on the day. Leurs explications furent notées.
La monte de Rakesh Bhaugeerothee sur Lucky Valentine n’échappa pas non plus à la vigilance des Racing Stewards. Ces derniers reprochèrent à la cravache de l’entraînement S. Ramdin d’avoir trop ramené sa monture à la sortie du premier virage quand il s’installa aux commandes. Ce mouvement eut ainsi pour effet que Count Emmanuale commença à over-race quand il se retrouva sur ses talons, incommodant à son tour Mount Hillaby et Acapella qui suivaient dans son dos, ce dernier forçant même Hancock’s Dynasty en épaisseur.  Une amende de Rs 25 000 fut infligée au cavalier mauricien pour cette faute.
Unfortunate racing incident pour Bardottier
Rehaze Hoolash devra, lui, observer deux semaines de mise à pied après avoir été trouvé coupable de careless riding alors qu’il était en selle sur Mighty Lion, cette sanction faisant suite à l’objection logée par Nishal Teeha qui pilotait Harba. Ce dernier reprocha ainsi à son compatriote de n’avoir pas redressé sa monture alors que celle-ci penchait sévèrement sur sa droite, le privant d’un passage sur le flanc de Rebel’s Game qui fut aussi incommodé lors de cet incident. Les Racing Stewards furent d’avis que Harba n’aurait pas battu Rebel’s Game sans cette interférence mais ils décidèrent de rétrograder Mighty Lion, qui avait, selon eux, gêner le plus Harba dans son action.  
L’enquête concernant la chute de Jeanot Bardottier fut tenue le mercredi 12 août en présence du cavalier mauricien et de Daniel Moor. Après avoir visionné les films sous tous les angles, il fut établi que Parker, qui s’était montré très ardent durant la course, changea de pied aux 600m et pencha légèrement vers l’intérieur, ses postérieurs heurtant l’épaule de Blood Buccaneer et provoquant la chute de Jeanot Bardottier. Invité à commenter cet incident, Daniel Moor confirma que sa monture était assez ardente mais qu’il s’était assuré de laisser suffisamment d’espace à Blood Buccaneer pour évoluer à son intérieur. S’appuyant sur certaines séquences de la course, le jockey australien expliqua qu’il avait fait tout son possible pour éviter que son cheval de hang in, arguant même qu’il n’avait jamais été mêlé à aucun incident de ce genre au cours de sa carrière.
Jeanot Bardottier expliqua, pour sa part, qu’il n’avait aucun reproche à faire à Daniel Moor en relation avec sa chute. A une question du Chief Stipe par rapport au fait qu’il ne s’était pas rabattu à la corde en descente, le jockey de l’entraînement Gujadhur devait expliquer qu’il avait préféré rester en one-off puisqu’il anticipait le fait qu’Emerald Approach allait faiblir en fin de parcours et qu’il ne voulait pas se retrouver dans son dos à ce moment-là. Après avoir entendu toutes les parties concernées, les commissaires de courses conclurent qu’aucune responsabilité ne pouvait être imputée à Daniel Moor dans ce cas précis, la chute de Jeanot Bardottier résultant, selon eux, d’un unfortunate racing incident.