Ils sont pas moins de cinq jockeys à avoir été sanctionnés à l’issue de la 23e journée. Rakesh Bhaugeerothee fut pénalisé en deux occasions pour négligence en course. S’il écopa d’une amende lors de la première offense, il s’est retrouvé avec deux semaines de mise à pied pour la seconde. Trois  autres jockeys devront purger une suspension d’une journée.
Rakesh Bhaugeerothee eut à répondre d’une d’interférence samedi dernier à l’issue de la journée. Sa faute se situa au 1365m. En dirigeant son cheval vers la tête de la course, il le laissa se diriger vers l’intérieur. Red Tractor, qui était à son intérieur, ne put éviter ses postérieurs et trébucha. Rakesh Bhaugeerothee plaida coupable et fut pénalisé d’une amende de Rs 25 000.
Si on s’en souvient bien, à l’issue de cette course, Derreck David, jockey de The Real Hero, avait logé une réclamation contre Lucky Valentine, monture de Rakesh Bhaugeerothee, pour interférence au passage du but. Or, cette objection n’avait pas été retenue par les Racing Stewards. Ces derniers avaient estimé que la gêne subie par The Real Hero survint au 1300m et n’avait pas affecté le résultat de la course.
Cependant, il y avait bel et bien eu une interférence et plusieurs chevaux furent impliqués. Lucky Valentine fut à nouveau dirigé vers l’intérieur. The Real Hero, à son intérieur, dut être repris. Al Romanov, qui se trouvait à l’intérieur de Papa Joe, fut coupé dans son action et dut être repris. Il perdit sa position et dévia par la suite sur sa gauche, incommodant Headstrong Harry qui, lui-même, se retrouva dans le chemin de Rum Tum Tugger.
Dans un premier temps, Rakesh Bhaugeerothee songea à plaider non-coupable vu qu’il estima que Lucky Valentine n’était pas entré en contact avec The Real Hero. Ce qui est vrai. Mais toujours est-il que s’il y avait suffisamment de place pour les trois chevaux placés à son intérieur, tel n’était plus le cas au moment de la gêne subie par Al Romanov. Les Racing Stewards devaient aussi montrer que Derreck David avait été contraint de reprendre son cheval. Le jockey de Gilbert Rousset devait aussi soutenir au cours de l’enquête qu’il lui avait crié après, mais quand le cavalier mauricien se retourna pour constater de visu la raison de cet appel, la faute avait déjà eu lieu.
Rakesh Bhaugeerothee fut ainsi sanctionné et le board l’a par la suite rencontré in camera pour sans doute lui faire part qu’il était souvent sujet à des fautes d’interférences et qu’il devrait se montrer plus prudent car il y va de sa sécurité aussi bien que de celle de ses pairs.
Samedi, le board des Racing Stewards s’était aussi interrogé sur la raison qui avait forcé Seven Fountains à être repris à 300m de l’arrivée alors qu’il était déjà passé à la vitesse supérieure.
L’apprenti Nitish Oodith, en selle sur Wonderlaine, eut à s’expliquer sur le changement de ligne de son cheval. Wonderlaine suivait derrière Southern Heights et fut emmené vers l’extérieur. Toutefois, l’apprenti ne vit pas que Seven Fountains était sur ses postérieurs et il coupa le cheval de Rameshwar Gujadhur dans son action. Nitish Oodith accepta ses torts et préféra une mise à pied à une amende.
Sunil Bussunt (Win A Million-4e course) se retrouva lui aussi devant le baord des RS. Son cheval avait été impliqué dans un incident qui joua contre les intérêts de Navistar. Ce dernier avait été repris par son jockey quand le passage se referma devant lui. Trouvé coupable, il fut sanctionné d’une amende de Rs 25,000.
Vinay Naiko n’eut pas plus de chance. En selle sur Power Dive, il dut expliquer pourquoi Social Network avait été gêné au 1300m. Le film démontra que trois chevaux étaient intéressés par la position tête et corde. Social Network était sollicité tout comme Evergreen. En revanche, Power Dive progressait facilement à l’extérieur. Cependant, en amorçant la première courbe, l’espace laissé à l’intérieur se referma et Social Network ne put s’étendre comme il le voulait.
Vinay Naiko expliqua que son cheval avait sans doute légèrement versé à l‘intérieur dans la première courbe. Il devait ajouter que sa monture négociait alors la conformation de l’hippodrome. Il devait ajouter qu’il lui avait semblé qu’Evergreen avait tendance à verser à l’intérieur. Cette remarque fut acceptée par les RS, mais Vinay Naiko fut néanmoins tenu pour responsable de la faute commise à l’encontre de Social Network. Il déclara préférer une suspension à une amende, mais revint sur sa décision après avoir été mis au courant de sa sanction. Le board devait toutefois maintenir sa décision.
«Kamikaz, caros mariaz»
La «plat de résistance» était l’enquête sur le Handling de Mr Oshkosh qui avait été aligné dans la première course de la 23e journée. Ce cheval termina bon dernier de l’épreuve, à plus de 18L du vainqueur. L’enquête, qui avait été ouverte samedi, fut reprise avec la demande des RS concernant les ordres donnés à Rehaze Hoolash.
Raj Ramdin déclara qu’il avait demandé au jockey de courir dans le peloton de tête, 2e ou troisième position, et de save le cheval jusqu’au 400m.
Rehaze Hoolash devait d’emblée dire qu’il ne trouvait rien à redire sur sa monte. Il a essayé de suivre les instructions et ne voulait pas rester en troisième épaisseur et chercha alors une position aux côtés de Roving Consort.
Il fut alors demandé à Rehaze Hoolash pourquoi il n’avait pas pris position derrière Kings Advisor quand son cheval s’était retrouvé en troisième épaisseur. Il répondit qu’il n’aurait pas suivi alors les instructions car il se serait trouvé en cinquième position.
L’autre interrogation des Racing Stewards concernait la partie de la course au 800m. Selon le Chief Stipe, alors que le tempo imposé par le meneur était bon et que Mr Oshkosh était quelque peu retenu, il ne comprenait pas pourquoi celui-ci fut alors niggled peu après le passage du 800m.
Rehaze Hoolash n’accepta pas d’avoir demandé un effort à sa monture. Il souligna qu’il n’avait fait que poser les mains sur l’encolure du cheval et que c’était le mouvement de son cheval qui faisait croire qu’il lui demandait un effort. Il ajouta qu’il n’avait pas l’intention de cut throat avec Roving  Consort.
Alain Rousset lui fit alors remarquer que tel était bien son intention et que si Mr Oshkosh n’avait pu venir à la hauteur de Roving Consort, c’était parce qu’il est un mauvais cheval.
Raj Ramdin souligna, pour sa part, qu’il avait opté pour courir plus proche de la tête de la course pour voir comment se comporterait le cheval. On lui fit alors part qu’il y avait un changement de tactique de sa part et que le board n’en avait pas été informé. L’entraîneur ne fut pas de cet avis car Mr Oshkosh avait couru en quatrième position à sa dernière sortie.
Visiblement irrité, Raj Ramdin fit deux remarques. Il trouva que la tactique de Mr Oshkosh pouvait être comparée à celle de The Real Hero. Puis, il avança que la presse et d’autres personnes font référence à des courses «caros mariage ou kamikaz» dépendant de leur déroulement.
Rehaze Hoolash plaida non-coupable d’avoir mis son cheval sous pression dans la descente. Il fut toutefois trouvé coupable et, outre une suspension d’une semaine, il aura aussi à payer une amende de Rs 15 000.