C’est Yashin Emamdee qui a été le plus lourdement sanctionné lors de ce week-end de courses. Le jockey mauricien a écopé d’une suspension de trois semaines et d’une amende de Rs 20 000 après qu’il eut plaidé coupable sous le rule 160A(e) pour avoir monté Friday Lunch Club in a reckless manner dans la troisième épreuve de la journée de samedi. L’incident s’est  produit au poteau des 1400m. Moon Raider avait dû être repris par son cavalier Jaures Marcialis et avait été débalancé suite au changement de ligne de Friday Lunch Club. Ce qui avait coûté au représentant de l’écurie Raj Ramdin de perdre du terrain. Emamdee a plaidé coupable dans la chambre des commissaires, mais a décidé de faire appel contre cette suspension.
Nooresh Juglall a également plaidé coupable sous le Rule 160A(e) pour careless riding alors qu’il pilotait Solar Symbol dans la sixième épreuve, mais il n’a été sanctionné que d’une amende de Rs 25 000. Le Chief Stipe a expliqué qu’il n’a pas infligé une suspension à Juglall vu que ce dernier avait des engagements professionnels à respecter une semaine après et qu’il n’a pas voulu le pénaliser  injustement. Le cavalier mauricien avait été trouvé coupable d’avoir gêné Al’s Deputy au poteau des 1300m dans cette épreuve.
Les goggles de Juglall
Plus tôt dans la journée, Juglall avait aussi été appelé à s’expliquer sur un incident qui s’est produit dans la ligne droite finale de The Week-End Challenge Cup où il pilotait le grand favori Allocation. On peut voir sur le film de la course le cavalier mauricien redresser ses goggles. Il devait expliquer qu’en sortant la cravache, il heurta ses lunettes. Ce qui affecta sa vision. Après avoir revisionné le film de la course, l’entraîneur d’Allocation, Ramapathee Gujadhur, devait conclure que l’incident d’était nullement intentionnel. Il ajouta que son cheval s’est fait battre par plus fort que lui on the day.
Cédric Ségeon a, lui, plaidé coupable de careless riding dans la quatrième épreuve de la journée de dimanche lors d’un incident qui s’est produit peu après le passage du but pour la première fois impliquant War Academy, Mighty Mars, Beach Club, Night Club et Winter Skye. Après enquête, ce dernier a été trouvé fautif de la gêne dont fut victime War Academy et Ségeon a écopé d’une amende de Rs 25 000.
Mark Neisius a, lui, été warned en deux occasions durant le week-end. La première fois sur Santos with the practice of attempting doubtful runs pour avoir tenté de s’infiltrer dans un petit espace entre Sherwani et Point Of Policy, causant ce dernier à devoir être repris. Le jockey de l’écurie R. Gujadhur a reçu un deuxième avertissement le lendemain après que sa monture Rainbow Man eut gêné Red Lotus à quelques dizaines de mètres de l’arrivée dans la deuxième épreuve. Johnny Geroudis a également reçu un avertissement dans cette course pour avoir incommodé Miesque’s Wonder à 100m de l’arrivée. Jaures Marcialis et Dereck David ont également reçu un avertissement sur Posse Comitatus et Destiny’s Tale respectivement pour avoir laissé leur cheval changer de ligne. Sunil Bussunt qui était en action sur Liam dans l’épreuve d’ouverture de dimanche a aussi reçu un avertissement pour avoir laissé verser son cheval. Cela avait motivé Rehaze Hoolash qui avait été incommodé sur Amazing Bolt de loger une objection contre le cheval de l’écurie Foo Kune. Cependant, n’étant pas satisfaits que cette interférence ait affecté les résultats de la course, les commissaires ont rejeté l’objection.