Dès la première journée, les choses semblent particulièrement chaudes au Champ de Mars. Que ce soit sur la piste ou dans les coulisses. Ce sont les entraîneurs Randhir Pertaub et Ramapatee Gujadhur qui sont montés au créneau pour montrer leur insatisfaction à l’issue des 7e et 9e courses respectivement. Les Racing Stewards ont pu ouvrir une enquête dans le premier cas mais celle-ci a été ajournée. En ce qui concerne le second, elle a été repoussée à une date qui n’a pas encore été fixée. Entre-temps, Kevin Ghunowa fut mis à pied pour une journée.
Double sanction dès la première course de la saison 2014. Jeanot Bardottier ne put monter à 58 kg mais reçut l’autorisation de l’entraîneur Rameshwar Gujadhur pour monter à 58.5 kg. Toutefois, comme le cavalier mauricien enfreint le règlement 111 (3) des Rules Of Racing du fait qu’il avait accepté une monte et avait été contraint à monter en surpoids,  il écopa d’une amende de Rs 5 000. Cependant, il fut trouvé que la balance avait affiché 58.1 kg et comme tout jockey doit impérativement porter un gilet de protection, le poids affiché par la balance est réduit de 0.5 kg.
En ce qu’il s’agit de Kevin Ghunowa, il fut trouvé coupable d’avoir causé une interférence alors qu’il était en selle sur Appeal Board. La faute se situa au 1250m quand le cavalier dirigea sa monture vers l’intérieur. Young Royal, qui se trouvait entre son cheval et Albert Dock, dut être repris. Kevin Ghunowa accepta sa culpabilité et déclara préférer une suspension à une amende. Sa requête fut acceptée et il fut sanctionné conséquemment. Il manquera donc à l’appel de la deuxième journée.
Remarque déplacée alléguée
Les Racing Stewards ouvrirent une enquête sur une allégation de l’entraîneur Randhir Pertaub pour une remarque déplacée de la part de son collègue Ricky Maingard suite à la victoire de Captain Tempest.
Selon Randhir Pertaud, Ricky Maingard aurait, alors qu’il était en compagnie de l’entraîneur Alain Perdrau, et ce, en présence d’autres personnes dont lui, fait certaines remarques sur le déroulement de la course et déclaré que «… c’était un good business team work» et que « Si Orffer ti envi gagner li ti pu gagner». Cette remarque de Ricky Maingard aurait perturbé Radhir Pertaub, d’où sa décision de s’en plaindre aux Racing Stewards.
Ricky Maingard réfuta ces allégations d’«absolute nonsense» et déclara avoir après la 7e course, visionné le film en compagnie d’Alain Perdrau et trouvé que «la monte de Corné Orffer était questionnable» et Alain Perdrau fut du même avis que lui. The president was also there. I said Orffer did not make sufficient effort and went wide entering the straight. Mr Pertaub was never near us», devait-il souligner avant d’ajouter qu’il félicita Randhir Pertaub pour cette victoire. «I shook hands with him where the interviews were made and told him he did a good team work. They did a very good job with the horse who is known to be difficult. He looked fantastic in the parade ring and I told my owners he would be difficult to beat if he leads.»
Ricky Maingard devait par la suite pointer du doigt le comportement de Randhir Pertaub avant la 8e course. Un comportement que devait lui rapporter un des propriétaires de l’écurie, en l’occurrence Sudesh Sawon. Avant que n’intervint ce dernier, Ricky Maingard devait relater que son épouse était dans tous ses états quand Sudesh Sawon lui fit alors part des déclarations faites par Radhir Pertaub.
«Mo p alle b….. li»
Sudesh Sawon déclara qu’il se trouvait sur la passerelle qui mène au restaurant quand il rencontra Randhir Pertaub. Ce dernier lui déclara que Ricky Maingard avait déclaré qu’il avait «arrangé» la course et qu’il allait de ce fait le dénoncer aux Racing Stewards. «Mo p alle b….. li.»
Ricky Maingard relata alors un épisode qui se déroula en octobre dernier sur la course perdue de Count Emmanuale, sur lequel Sudesh Sawon avait misé une important somme d’argent. Après la course, Randhir Pertaub aurait déclaré au principal concerné que «Ricky ine fer casse f.. et ki li ene bezer paké. To bizin quitte li.»
Ricky Maingard ajouta aussi que Randhir Pertaub «had been pesting his owners, grooms and track riders» après avoir obtenu sa licence.
Comme attendu, Randhir Pertaub réfuta ces allégations et demanda à Sudesh Sawon, avec qui il entretient de bonnes relations, s’il lui a déjà demandé de rejoindre son écurie et ce dernier répondit par la négative.
Intervint alors Alain Perdrau qui confirma qu’il parlait à Ricky Maingard tout en visionnant le film de la 7e course. Il déclara qu’il y avait quelqu’un qui était assis près d’eux mais n’avait pas noté la présence de Randhir Pertaub. «He was not there at that time. Then Ricky talked to the president.»
Randhir Pertaub déclara alors qu’il était dans la salle de télévision et qu’il pouvait compter sur la présence d’un témoin pour appuyer ses dires. Toutefois, la personne concernée était à l’hôpital et pas disponible. Il cite le nom de Roland Wong. Vu l’absence de ce dernier, l’affaire a été ajournée à une date qui n’a pas encore été fixée.