Les enquêtes furent nombreuses pendant et à l’issue de la 32e journée. On comptabilise pas moins de huit jockeys sanctionnés alors que deux enquêtes n’ont pu avoir lieu.
Samedi, deux apprentis furent pénalisés pour une faute d’interférence dans la première course. Alvinio Roy écopa d’une journée de suspension pour avoir laissé Teamog verser à l’intérieur au 1200m alors que High Accolade s’y trouvait. De ce fait, ce dernier dut être repris par son jockey.
Sanction identique pour Ashik Oogur qui, en sollicitant Alberts Day à 150m de l’arrivée, laissa son cheval pencher sur sa droite, gênant High Accolade qui dut alors être redirigé vers l’extérieur.
A l’issue de cette première épreuve, l’entraîneur Raj Ramdin rapporta l’apprenti Nabil Sheik Batchameah pour n’avoir pas suivi ses instructions. Il avait demandé au cavalier d’opter pour la position tête et corde et de faire travailler Mc Naught dans la partie initiale. Et si ce dernier insistait, de prendre position derrière lui. L’entraîneur avait aussi indiqué à l’apprenti  que si Mc Naught possédait une grande avance à la rue du Gouvernement, de commencer son attaque un peu plus tôt.
Raj Ramdin était dans tous ses états mardi matin lors de l’enquête. Il devait faire part qu’il avait été prévenu qu’il y aurait un «karos mariaz». Il trouva grave que l’apprenti n’ait pas suivi les instructions alors qu’il n’était qu’à sa deuxième course seulement.
Nabil Sheik Batchameah dit qu’il avait sollicité son cheval sur deux foulées seulement et n’avait pas insisté du fait qu’il trouva que Mc Naught avait déjà pris une longueur d’avance.
L’apprenti souligna qu’il avait visionné les films de Tiger Master et avait été chercher conseil auprès de Rye Joorawon et de Mark Neisius. Ces derniers lui auraient fait part que s’il sollicitait trop son cheval, celui-ci aurait alors tendance à se montrer ardent.
Il devait aussi ajouter que Tiger Master avait, samedi dernier, réalisé sa meilleure performance depuis qu’il court au Champ de Mars et que ce cheval fait mieux quand il vient de l’arrière.
Ses explications ne furent pas acceptées et il fut sanctionné pour avoir enfreint le règlement 160 A (c). Il n’aura pas le droit de monter dans les trois prochaines courses réservées exclusivement aux apprentis.
A l’issue de l’arrivée de la course principale, Rye Joorawon (Desert Sheik) logea une double objection, estimant avoir été gêné par Reim et Hillbrow. Il trouva que Reim lui avait fermé le passage en versant à l’intérieur et il fut soutenu par Ricky Maingard qui trouva que la monture de Noel Callow avait pris le «rightful running» de Desert Sheik. Le film démontra aussi que Reim versa légèrement à l’extérieur par la suite après que Desert Sheik eut été redirigé vers la gauche. Hillbrow et Silver Bluff versèrent à leur tour à l’intérieur. Le premier nommé força son adversaire à se diriger davantage à l’intérieur. Le contact ne put être évité entre Desert Sheik et Silver Bluff. Ce qui fit que le cheval de Ricky Maingard fut à nouveau privé de passage. Pendant ce temps, Reim et Hillbrow continuèrent leur route. L’objection de Rye Joorawon ne fut pas retenue. Les Racing Stewards n’étant pas satisfaits que sans le dernier incident, Desert Sheik aurait gagné. Il fut demandé à Noel Callow de garder ses chevaux sur la bonne trajectoire à l’avenir, même s’il avança qu’il avait perdu une rêne quand Reim versa à l’extérieur.
Girish Goomany accepta d’avoir laissé Hillbrow verser à l’intérieur en ligne droite et écopa d’une semaine de suspension et de Rs 25 000 d’amende.
Girish Goomany était aussi appelé à répondre de la monte de Not Liable suite à un rapport de Ramapatee Gujadhur. Ce dernier devait toutefois faire marche arrière après avoir revu le film de la course de plus près.
La monte de Noel Callow (Yoda Man) fut examinée de près par le board des RS. Ce fut son manque de vigueur dans la ligne droite finale qui fut l’objet d’une interrogation. L’Australien eut bon expliquer qu’il avait fait de son mieux ou qu’il n’y aurait eu aucune différence à l’arrivée s’il avait monté son cheval avec sa vigueur habituelle, mais il ne put convaincre les RS. L’entraîneur Rampatee Gujadhur trouva qu’il était plus juste de tout laisser entre les mains des Racing Stewards. Ces derniers trouvèrent que la sanction la plus correcte était une amende de Rs 30 000 pour slack riding.
Darryl Holland fut trouvé coupable d’avoir causé une interférence dans la cinquième course. Au 1300m, Hot Rocket versa à l’intérieur et gêna Bobby Bear et Scorecard qui étaient à son intérieur. Le Britannique se retrouva avec une amende de Rs 30 000 à payer.
Niven Marday, lui, eut à répondre de l’écart de Valere durant la cinquième course. Il fut constaté que le cheval commença à verser à l’extérieur à partir du 550m et que l’apprenti ne fit aucun effort pour rediriger sa monture plus proche des barres intérieures.
Niven Marday déclara qu’il n’avait pas ressenti que son cheval avait autant écarté. Il souligna qu’il ne put rediriger sa monture car quelqu’un criait derrière lui. Il lui fut alors indiqué que son cheval avait écarté pendant 100m sans qu’il ne prit une mesure corrective. Ce qui fit que le favori, et de surcroît un compagnon de box, en profita pour passer à son intérieur pour remporter la course.
Il plaida non coupable, mais écopa de deux journées de mise à pied. Les RS lui firent part qu’ils ne pouvaient toutefois pas prouver qu’il avait agi de façon intentionnelle.
Derreck David se retrouva avec une suspension d’une semaine et de Rs 25 000 d’amende pour une autre négligence, sa huitième depuis le début de la saison et la troisième lors des cinq dernières journées. Le Sud-Africain fauta sur le «pick-up ride» Isipho quand il ne se rendit pas compte que Fyrkat progressait à son intérieur après 200m de course. Ce dernier dut être repris et monta sur les postérieurs d’Isipho.
A noter que trois autres enquêtes n’ont pu avoir lieu. Deux d’entre elles nécessitaient la présence de Kevin Ghunowa alors que la troisième concerne la monte de Pageantry qui avait été associé à Mervyn Teetan.