Niven Marday a été pénalisé pour improper riding, qui est considéré comme un délit grave en course. Cela veut dire qu’il a délibérément monté de façon inappropriée. Cela s’est passé dans la dernière course où il était en selle sur Mighty Lion alors que la faute a été commise à l’encontre de Whithout A Doubt. En ce qui concerne Jeanot Bardottier, il ne se passe pas une semaine sans qu’il ne se retrouve devant les Racing Stewards pour une faute d’interférence. Depuis son retour de suspension, il a été pénalisé en plusieurs occasions, dont une nouvelle mise à pied de deux journées.
Niven Marday était dans tous ses états après avoir pris connaissance de sa sanction samedi dernier. Le jeune cavalier n’a sûrement pas cru ses oreilles en entendant qu’il avait été suspendu pour quatre journées. Il n’avait pas mesuré la gravité de sa faute. On l’a entendu dire plusieurs fois que ce n’était pas grave. Qu’il ne pouvait pas laisser Without A Doubt prendre position devant lui.
Or, ce qu’il n’a pas réalisé, c’est qu’en forçant Without A Doubt à rester à son extérieur, il avait forcé la tête de Mighty Lion à gauche et n’est pas revenu à l’intérieur quand le jockey Steven Arnold lui a fait comprendre qu’il devait se placer plus proche des barres. En effet, il y avait de la place à l’intérieur pour que Mighty Lion s’y dirige, mais il a préféré camper sur sa position. On ne pense pas que Niven Marday ait fait cette faute intentionnellement. Ce cavalier semble perdu en ce moment et il a intérêt à prendre quelques jours de repos pour retrouver ses esprits.
Jeanot Bardottier est devenu un habitué de la chambre des Racing Stewards. Cela fait quelques saisons déjà qu’il est pointé du doigt pour ses changements de ligne ou encore pour des décisions qui sont à la limite d’un accident. On se souvient qu’en 2015, il avait été victime d’une chute sur Blood Buccaneer. Cependant, le fait qu’il soit animé par une rage de vaincre lui fait commettre des erreurs. Souvent, il aurait fallu qu’il attende une ou deux foulées avant de se rabattre pour éviter une interférence. Ce qui fait que l’accumulation de fautes pourrait aller vers une résiliation de sa licence si jamais il continuait à faire preuve de négligence.
En attendant, il a été mis à l’amende, Rs 20 000, pour avoir trop retenu Shield Of Thunder dans la dernière course de la 10e journée. Par sa faute, plusieurs chevaux avaient été gênés. Le premier, Duke The Duke, a dû être repris et Rock On Geordies et Right To Tango ont aussi été incommodés. Pour la journée de samedi dernier, il a eu à expliquer la gêne subie par Easy Lover aux 1365m. Au lieu de continuer sa route et forcer Ryder Cup à rester à son extérieur, il a repris One Cool Dude pour le diriger vers les barres. Ainsi, Easy Lover, qui était à son intérieur, a été privé d’espace. Ce dernier a dû être repris et sa selle a glissé lors de cet incident. La sanction a été de deux journées de mise à pied et Rs 30 000 d’amende.
« Je ne comprends pas les raisons de ma présence »
Le board des Racing Stewards a aussi enquêté sur la monte de Captain Magpie, qui était le second représentant de l’entraîneur Rameshwar Gujadhur dans la Coupe du Bicentaire, remportée par le numéro un, Blow Me Away. D’emblée, l’assistant-entraîneur Subiraj Gujadhur s’est dit étonné de sa présence. Il ne comprenait pas pourquoi les RS se devaient de l’interroger aussi bien que Girish Goomany. Le ton est même monté d’un cran.
Il semblerait que l’assistant-entraîneur n’ait pas bien compris lorsque les RS lui ont demandé s’il n’aurait pas été préférable que Girish Goomany laissât son cheval courir dans son pas aux 1300m au lieu de le reprendre comme il l’avait fait, ces derniers voulant voir Ryder Cup travailler au lieu de lui permettre de se positionner tranquillement devant Captain Magpie. « I don’t know why I am here », a-t-on entendu, suivi d’une réponse cinglante du Chief Stipe qui lança : « If we see you need to be called, you will be called ! »
Girish Goomany a insisté sur le fait que Captain Magpie avait pris le mors quand Ryder Cup s’est positionné à son extérieur et il a pensé le reprendre pour qu’il ne se montre pas ardent. Du reste, les instructions étaient de vite trouver une position à l’intérieur et ne pas engager de lutte avec qui que ce soit. Subiraj Gujadhur a fait ressortir que Rye Joorawon sur Blow Me Away a eu à solliciter quelque peu ce dernier pour doubler Captain Magpie, tout en ajoutant qu’il ne s’attendait pas à voir Prince Of Thieves dans le peloton de tête. Aucune suite n’a été donnée à l’enquête, mais il a été demandé à Girish Goomany de « leave no room for query » à l’avenir.
L’incident impliquant One Cool Dude, Hillbrow et Scotsnog n’a également pas connu de suite. S’il est vrai que Scotsnog a été bousculé dans le dernier virage, il a été établi que Hillbrow a changé de ligne et quelque peu fermé le passage à One Cool Dude, qui est alors plus vers l’extérieur pour entrer en contact avec Scotsnog. Cela a été jugé comme un racing incident, mais il a été demandé à Jeanot Bardottier de ne pas s’aventurer dans des espaces restreints, de peur de causer un accident ou d’être victime d’un accident.
Notons aussi que l’apprenti Jameel Allyhosain a écopé d’une suspension d’une journée pour une faute d’interférence dans la dernière course. Il était en selle sur Laughistheanswer et a laissé son cheval verser à l’intérieur dans la ligne droite finale pour couper Ravatak dans son action.