Deux cavaliers mauriciens ont été trouvés coupables de n’avoir pas monté à la satisfaction des Racing Stewards mardi matin. Rakesh Bhaugeerothee (Twitter) a écopé d’une suspension de quatre journées, doublée d’une amende de Rs 25 000. Kevin Ghunowa (Hillbrow) a aussi été pénalisé d’une amende de Rs 25 000 alors que sa mise à pied est de deux journées. A noter qu’il s’était aussi retrouvé avec une amende de Rs 25 000 à payer pour une faute d’interférence. L’autre sanctionné de la 26e journée est Jean-Roland Boutanive avec une mise à pied d’une journée pour une négligence en course.
L’enquête concernant la monte de Hillbrow avait déjà débuté samedi dernier. Les Racing Stewards avaient fait comprendre à Kevin Ghunowa que la monte du cheval dans la descente avait été sujette à des interrogations.
A la reprise de l’enquête, Stéphane de Chalain devait revenir sur cette partie de la course pour faire ressortir que depuis le 800m, quand le rythme était relativement lent, Kevin Ghunowa n’avait pas jugé utile de laisser son cheval progresser pour se positionner à l’extérieur de Kremlin Captain pour enfermer ce dernier. Il lui fut aussi indiqué que son cheval se montra ardent quand il décida de le reprendre.
Kevin Ghunowa fut d’avis qu’il avait suivi les instructions qui étaient de suivre Kremlin Captain. Cependant, il n’avait pu se placer dans le sillage du favori et avait monté son cheval à partir du 400m où Kremlin Captain a déboîté.
Le jockey devait aussi souligner que s’il n’avait pas suivi les instructions, il aurait été sermonné par l’entraîneur Jean-Michel Henry.
Alain Rousset intervint pour faire remarquer que Kevin Ghunowa n’avait pas suivi les instructions à la lettre car il avait demandé à son cheval d’accélérer au 600m.
Stéphane Chalain revint à la charge pour montrer sur le film que Kevin Ghunowa retenait son cheval et qu’il était même retombé dans sa selle en quelques occasions.
Le jockey souligna que si Kremlin Captain était en deuxième position, il aurait alors demandé à son cheval de se rapprocher à partir du 800m car l’écart entre son cheval et celui de Ramapatee Gujadhur dès lors était trop conséquent.
Jean-Michel Henry lui demanda alors quelle aurait été sa position si jamais Kremlin Captain avait raté sa mise en action. L’entraîneur souligna qu’il aurait dû progresser à partir du 800m.
Stéphane de Chalain lui fit remarquer que s’il avait bougé au 800m, ce serait lui qui aurait dicté la course au favori en l’enfermant.
Les explications de Kevin Ghunowa ne furent pas acceptées. Le board arriva à la conclusion qu’il aurait pu laisser son cheval progresser sans lui demander de produire un effort. Cette faute fit qu’il fut forcé plus à l’extérieur par Kremlin Captain au 400m et dut ainsi parcourir plus de terrain.
Kevin Ghunowa devait alors faire une confidence au sujet des instructions données à Jeanot Bardottier pour Kremlin Captain. Il déclara avoir entendu l’entraîneur dire à son collègue qu’il ne fallait à aucun prix qu’il se laissât enfermer. Selon lui, s’il s’était positionné à l’extérieur de Kremlin Captain au bas de la descente, Jeanot Bardottier aurait tout fait pour sortir du piège.
En ce qui concerne Twitter, c’est Simon Jones qui avait donné les ordres vu que Shailesh Ramdin était absent.
A entendre l’australo-mauricien, les ordres étaient simples : «Lead and save as much as you can». Il fut aussi indiqué que Rakesh Bhaugeerothee avait bien piloté le cheval à sa dernière tentative.
Stéphane de Chalain fit remarquer que Twitter avait été forcé à sortir de son pas vu qu’un cheval à son intérieur insistait. Il lui fit aussi remarquer que Twitter n’avait gagné que sur 1000m à Maurice.
Rakesh Bhaugeerothee trouva que son cheval avait déjà pris l’avantage sur Nordic Warrior au 1200m.
«M. Jones a demandé à save le cheval à partir du 900m. J’ai fait mes papiers et établi la comparaison entre les courses de Nordic Warrior et Albert Mooney et Twitter-Albert Mooney. J’étais arrivé à la conclusion que Twitter était plus rapide que Nordic Warrior. »
Stéphane de Chalain lui dit alors qu’il aurait dû revoir les circonstances de l’épreuve après 100m de course car son cheval se retrouvait sur 1500m pour la première fois et n’avait gagné que sur 1000m. Le Chief Stipe lui demanda alors de montrer comment il avait «save the horse» Le jockey souligna qu’il n’a jamais sollicité sa monture, mais l’a laissé courir dans son pas. Il ajouta que Twitter est un cheval difficile et a tendance à jouer de la tête quand il est retenu et aussi de tirer.
Le film de la course précédente de Twitter fut visionné et le Chief Stipe fut d’avis que Rakesh Bhaugeerothee avait demandé à son cheval de produire plus d’efforts lors de la dernière journée. Il devait aussi faire référence aux temps fractionnés de la course qui démontrent que l’épreuve avait été lancée sur des bases élevées.
Il fut alors demandé à Simon Jones de commenter la tactique de son jockey.
Il  trouva que Rakesh Bhaugeerothee avait «let his horse stride, stayed off Nordic Warrior and not putting undue pressure» sur le cheval d’Alain Perdrau.
Cependant, à la question de savoir ce qu’il aurait fait pour «save» sa monture, il répondit «I would grab him».
Rakesh Bhaugeerothee fut trouvé coupable d’avoir «after having jumped and at approximately 1300m it was obvious he would not be able to go pass the leader who had set a good pace. He instead niggled his horse from the 1300 to the 1000m, putting undue pressure on the leader whilst his horse is a sprinter and was at its first attempt on 15000m.»
Avant l’énoncé de la sentence, Rakesh Bhaugeerothee demanda au board de ne pas être trop sévère à son encontre car il est d’opinion qu’il avait monté son cheval comme il le fallait. Il devait même dire que Twitter aurait pu terminer dans le tiercé ou même remporté la course.
Explanations noted
L’autre suspendu de la 26e journée est Jean-Roland Boutanive pour une faute d’interférence. Le Mauricien plaida coupable d’avoir laissé son cheval Cools Style (1e course) verser à l’intérieur au 1000m et gêner Smitten. Le jockey de ce dernier dut reprendre sa monture pour ne pas monter sur les postérieurs de Cools Style. Jean-Roland Boutanive devait montrer sa préférence pour une suspension.
Deux autres enquêtes ont eu lieu mardi matin. Les montes de Tigre Libre et de Shield Of Thunder furent questionnées par les Racing Stewards.
Rye Joorawon (Tigre Libre) déclara que les instructions étaient de courir en midfield mais que son cheval prit un excellent départ. Il voulut prendre position derrière Domani sur lequel Nishal Teeha avait toutefois précisé ses intentions pour la position tête et corde. Il voulut ainsi placer sa monture derrière le leader, mais fut contraint à faire l’extérieur vu que Put Foot Singe était à son intérieur. Ricky Maingard fut du même avis et trouva que son cheval se relaxa dans le parcours avant de s’effacer par la suite et fut bien décevant dans la façon de terminer son parcours. Les explications de Rye Joorawon furent notées.
Mark Neisius fut aussi questionné sur la monte de Shield Of Thunder. Il déclara que son cheval prit un mauvais départ (fly-jumped) et qu’il ne voulut pas le bousculer par la suite, vu qu’il a la fâcheuse habitude de se montrer ardent. Il ajouta aussi que le cheval avait déjà saigné.  Ses explications furent soutenues par l’entraîneur Raj Ramdin et furent ainsi acceptées.