Un seul jockey a été pénalisé à l’issue de la quatorzième journée. Il s’agit de Raymond Danielson, pour une faute d’interférence. Il s’est vu infliger une amende de Rs 25 000.
La faute de Danielson a eu lieu lors de la cinquième course, alors qu’il était en selle sur Nordic Warrior. Il a été établi qu’à 150m de l’arrivée, son cheval a commencé à verser contre la lice et a incommodé Ernie, qui essayait de progresser à son intérieur. Il a aussi été noté que dans les derniers mètres de la course, Nordic Warrior a dévié sur la droite suite au mouvement de la cravache du jockey Steven Arnold, qui était en selle sur Tandragee. Le jockey Cédric Ségeon et l’entraîneur Jean-Michel Henry ont visionné le film de la ligne droite et n’ont pas jugé utile de loger une objection. Toutefois, Raymond Danielson a plaidé coupable pour le premier incident. Les Racing Stewards ont été d’avis qu’il n’a pas pris toutes les précautions nécessaires pour que sa monture n’entrave pas la progression d’Ernie.
Une autre enquête pour cause d’interférence a été ouverte pour établir les responsabilités quand Night Chapel a été incommodé par Answeringenesis après 100m de course dans l’épreuve principale. Aucune sanction n’a été prise à l’encontre de Rye Joorawon, qui était associé au cheval de Chandradutt Daby. La raison étant que Night Chapel a sauté le crossing avant d’être incommodé par Answeringenesis, qui se dirigeait vers les barres intérieures. Il a toutefois été conseillé au jockey Rye Joorawon d’être certain que son cheval est éloigné d’un adversaire avant de changer de ligne.
Le jockey Steven Arnold a pour sa part été appelé par les Racing Stewards à l’issue de la sixième course. Les RS lui ont demandé d’être certain que sa monture soit assez éloignée des autres engagés avant de changer de ligne. Ils lui ont montré le film où, quand il a déboîté derrière Oomph, son cheval Soweto Moon a incommodé Rebel Alliance.
Nishal Teeha s’en est sorti avec une réprimande pour le changement de ligne de Maxamore dans la septième course. À l’approche des 150m, Glen Coco a dû être dirigé à l’intérieur de Maxamore, alors que celui-ci versait à l’extérieur sous la cravache de son jockey. Il lui a été demandé de redresser ses chevaux quand ceux-ci changent de ligne.
La monte de Masaar a également intéressé les Racing Stewards, qui ont décidé d’ouvrir une enquête. L’entraîneur Amardeep Sewdyal a déclaré que le cheval avait couru près de la tête de la course à sa deuxième tentative avant de faiblir en fin de parcours. Il devait ainsi décider de lui faire porter des oeillères pour être plus concentré en fin de parcours. Par ailleurs, il avait demandé au jockey Rye Joorawon d’insister au départ pour courir proche du pas.
Ce dernier a confirmé les instructions et a ajouté qu’il s’attendait que son cheval prenne un meilleur départ. Il a eu alors à le solliciter pour suivre les instructions. Aussi, aux 1300m, son cheval a commencé à tirer quand Seven Carat est venu à ses côtés et n’a pas été facile à contrôler. Rye Joorawon devait aussi dire qu’il n’était pas possible de sa part de ramener sa monture à cause des oeillères.
Amardeep Sewdyal a été du même avis, tout en ajoutant que le fait que Masaar a dû être sollicité après un départ plutôt lent n’a pas joué en faveur de Rye Joorawon. Il a été d’opinion que si Masaar avait pris un bon départ, il se serait retrouvé derrière le leader et aurait réalisé une meilleure performance. Après avoir entendu les parties, les Racing Stewards n’ont pas donné suite à l’enquête.
Les RS comptent également enquêter sur un incident qui s’est produit dans la troisième épreuve, quand Castle a dû être dirigé vers l’extérieur au moment où il s’est retrouvé sur les postérieurs d’Emaar. Roving Jet devait par conséquent être incommodé par le changement de ligne de Castle.