Reehaze Hoolash l’aura appris à ses dépens. Un jockey ne peut se comporter d’une manière irrespectueuse envers un membre du board Racing Stewards. Pour avoir osé contester les capacité de Ramesh Manrakhan, il s’est vu infliger une suspension de deux semaines. Pour avoir monté le cheval Posse Comitatus d’une manière incompétente, il a été sanctionné d’une autre suspension de deux semaines. Ce qui fait qu’il devra purger une mise à pied de quatre journées. En fait, le Mauricien, en attendant que son appel pour sa monte sur Ivory Snow soit entendu, sera absent des pistes pendant cinq journées. Il est déjà sous le coup d’une suspension pour une monte négligente sur Tornado Man lors de la 28e journée.
Une seule enquête était au menu du board des Racing Stewards mardi matin. Celle concernant la monte de Posse Comitatus, cheval de l’écurie Raj Ramdin, piloté par Reehaze Hoolash.
L’entraîneur Raj Ramdin fit savoir qu’il avait demandé au jockey Hoolash d’opter pour la course à l’avant ou, à défaut, de se positionner en deuxième/troisième position. Il avait aussi souligné qu’il fallait réveiller le cheval au 400m car celui-ci a tendance à lâcher son mors.
Reehaze Hoolash déclara qu’il sollicita sa monture au départ mais celle-ci ne put soutenir la comparaison et se retrouva en quatrième position. Il souligna qu’il accompagna son cheval pour ne pas laisser Wonder Kid se placer devant lui. Par la suite, il y  eut l’incident provoqué par Makes Me Wonder où son cheval fut gêné. Il ajouta qu’il eut à se servir de la cravache à main droite pour que Posse Comitatus reprenne son mors mais que le cheval alla vers l’extérieur. Puis revint à l’intérieur quand il changea sa cravache de main. Il souligna qu’il fit de son mieux pour que sa monture obtint la meilleure place à l’arrivée.
Les Racing Stewards voulurent savoir les raisons qui firent qu’il accompagna son cheval des bras à partir du 1400m alors qu’ils estimèrent que Posse Comitatus ne pouvait pas être mieux placé.
Reehaze Hoolash argua que Corné Offer voulait placer Wonder Kid devant lui et qu’il fit tout pour l’en empêcher. Ian Paterson lui démontra alors qu’il n’y avait aucune chance que Wonder Kid se place devant Posse Comitatus et qu’il ne pouvait craindre de perdre sa place car aucun jockey professionnel n’oserait prendre une telle initiative. Le Chairman du board ajouta qu’il était en partie responsable de la gêne subie par sa monture au 1000m vu qu’il ne se rendit pas compte que Jeanot Bardottier avait repris Arabian Empire 100m avant que Posse Comitatus ne monta sur les postérieurs du cheval de l’écurie Maingard. Reehaze Hoolash n’accepta pas cette lecture du film, prétextant que Jeanot Bardottier était debout et non assis. Ce fut à ce moment-là qu’intervint Ramesh Manrakhan pour lui expliquer que le film démontrait clairement que Bardottier avait repris son cheval depuis longtemps. Visiblement agacé, Reehaze Hoolash demanda au Stipe s’il avait déjà monté à cheval ou s’il a été entraîneur.
Il n’accepta pas aussi les faits qui lui furent reprochés à partir du 400m. Il fut démontré que ce fut lui qui fit que Posse Comitatus versa à l’extérieur. Sur le film, il était visible que le cheval n’appréciait pas d’être cravaché sur le côté droit et tournait la tête vers l’extérieur. Sur le changement de ligne vers la droite, ce fut encore lui le coupable. Ian Paterson et Stéphane de Chalain insistèrent qu’il était fautif d’avoir perdu l’équilibre et d’avoir aussi débalancé son cheval en voulant le cravacher trop durement. A cela, Reehaze Hoolash répondit que «C’est mon style ». Il ne trouva rien de mal à sa façon de monter. Tout ce qu’il entreprit fut de faire que son cheval obtint la meilleure place à l’arrivée.
Reehaze Hoolash s’emporta aussi quand Raj Ramdin lui fit part qu’il avait monté une mauvaise course. Le jockey déclara alors aux Racing Stewards
« Mo pas pou remonte pour ene bougre coum sa à l’avenir ».
Après avoir entendu les parties, Reehaze Hoolash eut à répondre de son mauvais comportement envers Ramesh Manrakhan avec une charge de mauvaise conduite pesant à son encontre sous le règlement 213 (3) (b). Il plaida non coupable, déclarant qu’il ne l’avait pas fait de mauvaise foi, mais il fut néanmoins sanctionné. Il devait par la suite présenter ses excuses à la personne concernée.
Les Racing Stewards lui firent aussi le reproche de son comportement vis-à-vis de Raj Ramdin, un entraîneur qui l’a soutenu pendant de nombreuses années. Aucune sanction ne fut prise à son encontre pour la bonne et simple raison qu’aucune provision n’est faite dans les règlements à ce sujet.
En ce qu’il s’agit de la monte de Posse Comitatus, il plaida coupable d’avoir monté le cheval de Raj Ramdin d’une façon incompétente et fut sanctionné.
Sachez aussi que les jockey Derreck David et Cédric Ségéon furent pénalisés d’une amende, Rs 20 000 pour le premier nommé et Rs 30 000 pour le second, pour une faute d’interférence sur Shakleton et Makes Me Wonder respectivement.