La monte de Bandido Caballero, deuxième à 1.45L de Tornado Man, jugée inacceptable par Ricky Maingard, a livré son verdict. Robbie Burke a été trouvé coupable sous le règlement 160 A (a) et sanctionné d’une mise à pied de 12 semaines et ne pourra rechausser les étriers que le 20 janvier 2015.  L’Irlandais s’est vu aussi retirer le droit de monter à l’étranger.
Robbie Burke se trouve sanctionné pour la seconde fois pour n’avoir pas donné à un cheval les meilleures chances possibles pour obtenir la meilleure place à l’arrivée. La première fois c’était sur Captains Bounty que l’Irlandais avait été pénalisé. Il avait écopé de quatre journées de suspension pour avoir «failed to take all reasonable and permissible measures to ensure that, throughout the race, his horse is given full opportunity to win or obtain the best possible place in the field»
Les Racing Stewards furent d’avis que Robbie Burke avait fauté en deux occasions durant le parcours. La première fois, en quittant le 1300m, il avait l’opportunité de maintenir Bandido Caballero derrière Owls Do Cry, mais ne le fit pas et laissa Wind Power se placer devant lui. On trouva aussi qu’aux environs du 1100m, il ne prit pas la décision d’améliorer sa position pour se placer à l’extérieur de Wind Power et cela fit que lorsque ce dernier «moved out», il se retrouva avec 10L de retard. Les Racing Stewards firent aussi part à Robbie Burke de sa passivité entre le 1300m et le 900m alors qu’il aurait dû être «proactive».
L’Irlandais plaida non coupable des fautes qui lui furent imputées. Il souligna qu’il ne voulait pas se faire enfermer par Wind Power et ne voulut pas se placer à l’extérieur de ce cheval de peur de se retrouver en troisième épaisseur. Il ajouta qu’il aurait agi de la sorte s’il était en selle sur Wind Power.
Ricky Maingard déclara, pour sa part, avoir discuté de la tactique qui devrait être adoptée. Il souligna qu’il avait été décidé de suivre plus près que la dernière fois et qu’il y aurait plus de rythme vu la présence de trois frontrunners. Il ajouta qu’il avait insisté pour ne pas let them get away from you». L’entraîneur trouva alors que la monte de Robbie Burke fut la pire qu’il ait vue et que Robbie Burke aurait dû se placer derrière la monture de Cédric Ségeon. Ricky Maingard fut aussi d’avis que si Robbie Burke avait gardé l’intérieur au début du parcours, il se serait retrouvé en quatrième position à la corde à l’amorce du dernier tournant.
Robbie Burke ne fut pas du même avis et souligna que Ricky Maingard avait, dimanche dernier, déclaré qu’il n’aurait pas aimé voir Bandido Caballero être placé à l’intérieur de Wind Power et que le transcript pouvait en témoigner.
Il est à noter qu’en l’absence de Ricky Maingard, Robbie Burke fit part au board qu’il n’avait fait que suivre les «orders» de l’entraîneur quand il avait été sanctionné pour sa monte sur Captains Bounty en mai dernier. Cette déclaration ne fut pas prise en considération.
1 semaine et Rs 25 000 pour Jean-Roland Boutanive
Jean-Roland Boutanive sera absent cette semaine après avoir été sanctionné pour sa monte sur Shield Of Thunder. Non satisfait de sa prestation sur ce cheval, l’entraîneur Raj Ramdin l’avait rapporté auprès des Racing Stewards. Il fut reproché à Jean-Roland Boutanive d’avoir trop repris son cheval dans la partie initiale alors qu’il était conscient que celui-ci avait une bouche sensible. L’enquête avait été ouverte dimanche, et mardi Jean-Roland Boutanive apporta un nouvel élément pour dire que sa selle s’était déplacée durant la course et ce fut la raison pour laquelle il avait le corps dirigé vers l’arrière-main de sa monture. Il ajouta avoir oublié d’en faire le rapport. On lui fit alors remarquer qu’il n’en avait pas parlé lors de l’ouverture de l’enquête. Le film de la course fut projeté et le Chief Stipe lui fit part que le film ne le démontrait pas. Ses explications ne furent pas acceptées. Il fut trouvé coupable — il plaida non coupable d’avoir trop repris son cheval entre le 1000m et le 700m — que son geste fut «counter productive» sur les chances de son cheval.
Roland Boutanive fut alors sanctionné d’une mise à pied d’une semaine et à Rs 25 000 d’amende mais déclara préférer que l’amende soit convertie en une suspension. Ce qui fut fait, mais il devait revenir sur sa décision une demi-heure après. Les Racing Stewards appliquèrent alors la sanction initiale.
Aucune sanction pour Joorawon
Rye Joorawon (Man To Man) est sorti indemne de l’enquête ouverte pour sa monte de Man To Man dans la Coupe d’or. Nathalie Henry (Acting Stable Manager-trainer) était accompagné de Shirish Narang (assistant trainer) à l’occasion pour démontrer sa désapprobation concernant la monte du cavalier mauricien dans la partie initiale de la Coupe d’or.
Les instructions étaient de «jump well and to take the position 3rd/4th in one off as there would be a lot of pace with Albert Mooney and Tandragee and move by the 400m. If there is no pace to move by the 500m. »
Nathalie Henry avança que la course fut perdue dès le passage de la ligne droite pour la première fois car les instructions n’ont pas été suivies.
Rye Joorawon, pour sa part, déclare que le cheval pointa dans sa stalle et avait un pied sur le rebord à terre et que le départ fut donné dès que le cheval posa ce même pied. Il souligna que Man To Man n’eut pas le même gate speed que lors du Maiden et fut gêné par un autre cheval au départ. Il ajouta que s’il avait insisté pour rester à l’intérieur de Love Struck, sa monture se serait retrouvée en troisième épaisseur.  «Mo pas croir ki ti pu capav allé 3/4e position», dira-t-il.
Le Chief Stipe lui fit part qu’il lui était possible de solliciter sa monture pour essayer de suivre les instructions peu après le départ. Rye Joorawon accepta cette possibilité mais insista sur le fait que son cheval se serait retrouvé en épaisseur. Il fit alors remarquer que s’il était de son intention de perdre la course, il aurait pu prendre position à l’intérieur, chose qu’il n’a pas faite car il sait que Man To Man est le genre de cheval qu’il faut laisser courir.
Shirish Narang rejoignit Nathalie Henry pour dire que le premier passage de la ligne droite fit que la course était déjà perdue parce que les instructions ne furent pas suivies.  A une question du Jacques de Comarmond, il déclara qu’il était satisfait de la prestation de Rye Joorawon pour le reste de la course.
Aucune suite ne fut donnée à l’enquête, sauf que les explications de Rye Joorawon furent notées.