Une seule sanction est tombée à l’issue de la deuxième journée. Girish Goomany a écopé d’une amende de Rs 5 000 pour usage abusif de la cravache sur Blow Me Away. Les Racing Stewards ont repassé le film de la ligne droite et sont arrivés à la conclusion que Girish Goomany avait donné pas moins de 15 coups de cravache à Blow Me Away dans les derniers 150m. Le Chief Stipe Stéphane de Chalain l’a alors rappelé qu’avant le début de la saison, les jockeys ont été avertis que l’usage de la cravache en ligne droite serait surveillé de près. Girish Goomany a accepté ses torts et a été sanctionné en conséquence.
Nishal Teeha s’est retrouvé devant le board des Racing Stewards pour sa monte de Canadian Dollar dans la ligne droite finale. Les RS lui ont dit qu’il était de son devoir de redresser un cheval quand celui-ci change de ligne et qu’il ne l’avait pas fait. Le Mauricien a promis qu’il le ferait la prochaine fois. Robert Khathi, apprenons-nous, a été réprimandé en deux occasions samedi dernier. Le jockey de Shirish Narang a continué à se servir de la cravache alors que ses montures ont versé à l’intérieur lors de ses deux victoires.
Une enquête a été ouverte pour situer les responsabilités dans la gêne subie par Logan (Kevin Ghunowa) dans la dernière épreuve. Les jockeys Steven Arnold (Without A Doubt), Dinesh Sooful (Ramaas) et Girish Goomany (Varational) ont été entendus pour expliquer ce qui s’était passé. Il a par la suite été établi que les chevaux engagés dans cette course sont tous des nouvelles unités. Certains ont éprouvé des difficultés à négocier les virages, alors que d’autres ont été débalancés sans que la responsabilité de leurs cavaliers ne soit engagée. De ce fait, il a été décidé de considérer cette gêne comme un racing incident. Un autre incident impliquant Logan et Without A Doubt s’est produit un peu plus loin lors de cette même course. Il a été demandé au jockey Steven Arnold d’être clear avant de shift ground.
Les Racing Stewards ont, samedi dernier, ouvert une enquête sur la monte de Le Clos, cheval qui a été engagé dans la quatrième course. Les RS ont trouvé que Ryan Wiggins aurait pu reprendre son cheval et le placer plus proche des barres intérieures derrière Valerin, au lieu d’insister pour aller prendre le commandement. L’entraîneur Vincent Allet était aussi présent. La cravache australienne a déclaré que les ordres étaient de faire la course à l’avant vu que Le Clos a mené dans toutes ses courses en Afrique du Sud.
Le Chief Stipe a répondu que les conditions n’étaient peut-être pas les mêmes au Champ de Mars. Ryan Wiggins a répondu qu’il était facile après coup de venir dire que telle ou telle chose aurait pu ou dû être faite. Il a aussi tenu à faire ressortir que Le Clos est un nouveau cheval qu’il découvrait en course. Et que si la prochaine fois le cheval était incapable de prendre les devants, il saura ce qu’il aura à faire.
Le jockey a été charged pour n’avoir pas monté son cheval à la satisfaction des RS, mais a obtenu le bénéfice du doute après avoir donné des explications supplémentaires telles que si le cheval « doesn’t obey and stays four deep » ou encore « le reprendre et le placer derrière ne serait-il pas aller à l’encontre de sa façon de courir ? »