Rye Joorawon a fait appel contre la sévérité de sa suspension pour trois journées de courses et son amende de Rs 25 000 que lui ont infligées les Racing Stewards pour sa monte sur Prince Alwahtan. Ce qui fait que le Mauricien pourra être en selle cette semaine.
Les Racing Stewards ont, mardi matin, continué l’enquête ouverte, samedi dernier, sur la course de Prince Alwahtan, cheval de l’écurie Serge Henry engagé dans la troisième course de la 28e journée.
Pour rappel, Serge Henry avait demandé à Rye Joorawon d’opter pour une course d’attente et de chercher, si possible, un passage à l’intérieur, vu que le cheval avait remporté deux courses de cette façon.
Rye Joorawon confirma les ordres de Serge Henry et déclara qu’après avoir suivi en dernière position, il chercha un passage à l’intérieur. Toutefois, arrivé au 150m, il dirigea alors sa monture vers l’extérieur, pensant qu’il ne pourrait aller en direction de la lice. Mais qu’au même moment, le jockey de Mr Wolf décida lui aussi d’aller vers la gauche, le contraignant alors d’aller plus vers l’extérieur pour trouver le jour.
A la reprise de l’enquête Rye Joorawon déclara que s’il avait attendu encore une foulée il aurait pu passer à l’intérieur de Mr Wolf mais qu’il avait déjà pris sa décision.
Les Racing Stewards lui démontrèrent qu’il s’était trompé en pas moins de deux occasions. La première fois, il lui était impossible de trouver un passage à l’intérieur vu que Mr Wolf alla dans la même direction. La seconde fois en dirigeant Prince Alwahtan vers l’extérieur alors que Mr Wolf s’était dégagé de la lice, libérant le passage à la corde.
Rye Joorawon souligna alors qu’il s’était trompé mais qu’il n’avait pas triché sur le cheval de Serge Henry. Ce dernier trouva aussi que le jockey avait commis une erreur.
Après avoir écouté les parties concernées, tout en s’appuyant sur le fait que Prince Alwahtan pouvait remporter la course — il y avait toutefois des circonstances en faveur de Joorawon — et que le cheval avait été «supporté» par l’entourage de l’écurie, Rye Joorawon fut trouvé coupable de n’avoir pas monté son cheval comme attendu et suspendu en conséquence.
Samedi, les jockeys Keagan Latham et Reehaze Hooalsh avaient été pénalisés pour une faute d’interférence. L’ex-cravache de Ricky Maingard fut trouvé coupable d’avoir été à l’origine de la faute commise à l’encontre d’Azapel et de Seeking Angelo dans la Princess Margaret Cup. En allant en direction de la corde au 1300m la monture de Johnny Geroudis dut être repris et gêna Soweto Slew. Azapel, lui, versa à l’extérieur, forçant Tales Of Bravery encore plus vers l’extérieur.
Keagan Latham trouva qu’il n’était pas seul responsable de la faute vu qu’il y eut aussi un mouvement en provenance de l’intérieur. Les Racing Stewards lui firent remarquer que l’incident avait eu lieu au 1350m et n’avait rien à voir avec celui qui le concernait. Il accepta alors sa faute et souligna préférer une suspension à une amende. Il fut suspendu pour une semaine.
Reehaze Hoolash aura à purger une semaine de mise à pied pour monte négligente alors qu’il était en selle sur Tornado Man. La faute qui lui fut imputée se situa entre le 150 et le 50m. En montant son cheval avec la cravache, il le laissa verser à l’extérieur et incommoda Mr Wolf qui fut alors contraint d’aller en direction de Point Of Policy pour continuer sa trajectoire.