Rye Joorawon, trouvé coupable d’avoir enfreint le règlement 160 A (a)  et suspendu pour 5 journées et condamné à payer une amende de Rs 50 000 pour sa monte sur New Star, a décidé de faire appel. Ce qui fait qu’il pourra toujours exercer au Champ de Mars jusqu’à ce que son appel soit entendu.
Les Racing Stewards ont reproché à Rye Joorawon de n’avoir pas monté New Star de façon à ce que le cheval ait toutes les chances de l’emporter ou d’obtenir la meilleure place possible à l’arrivée.
Ils estiment que le jockey a fauté en deux occasions durant le parcours. La première fois au 1000m quand il a préféré rester en dernière position alors qu’il avait la possibilité de laisser son cheval progresser pour se placer derrière Carson City. Les RS ont trouvé que Rye Joorawon a attendu trop longtemps avant de demander à son cheval de fournir son effort dans l’emballage final.
Rye Joorawon a expliqué que le cheval Indian Striker lui a joué un mauvais tour et qu’il s’est laissé intimider par les changements de ligne de ce dernier. Il a déclaré qu’il a préféré rester en dernière position au 1000m, de peur de se retrouver en troisième épaisseur. Les Racing Stewards ont été d’avis que New Star se serait retrouvé en one off.
En ce qui concerne les derniers 500m, Rye Joorawon a souligné qu’il voulait s’assurer qu’Indian Striker allait rester à la corde avant de demander à sa monture d’effectuer son effort.
L’entraîneur Gilbert Rousset était présent et a demandé au Chief Stipe de lire les instructions contenues dans l’enveloppe cachetée. Ainsi, comme New Star serait dans les derniers rangs comme à son habitude, au 600m, ce serait à Rye Joorawon de décider où commencer son effort.
A une question du Chief Stipe, l’entraîneur a souligné qu’il avait accordé une meilleure chance à Karraar et en avait fait part à ses membres.
Rye Joorawon devait alors dire qu’il était facile de lire une course alors qu’il avait, lui, une seconde ou une demi-seconde seulement avant de prendre une décision. Le cavalier mauricien a ajouté qu’il peut avoir commis une erreur et qu’il ne se serait jamais permis de monter un cheval pour l’empêcher de l’emporter. Il a tenu à souligner qu’il pensait pouvoir l’emporter même si cheval était encore en main et que les autres avaient déjà accéléré.
Stéphane de Chalain a qualifié la monte de Rye Joorawon de «poor ride» dans le sens où il possède une grande expérience des courses et a été jockey champion chez les Mauriciens en plusieurs occasions. Le Chief Stipe devait aussi faire ressortir qu’il a, en plusieurs occasions, vu Rye Joorawon faire preuve d’initiative dans une course.
Le board des RS est aussi arrivé à la conclusion que si Rye Joorawon avait laissé New Star se rapprocher au début de la descente, sa monture n’aurait pas été gênée au 600m et aurait pu avoir un meilleur parcours. Les RS ont aussi trouvé que Rye Joorawon aurait pu être plus prompt à réagir dans l’emballage final. Ce qui fait qu’ils ont sanctionné l’actuel leader au classement des jockeys d’une lourde sanction. Initialement, la pénalité aurait été de six journées, mais elle a été réduite vu que le jockey n’a pas été puni sous ce règlement depuis un certain temps.
Sanish Ramgopal ne sera pas en action pendant un bout de temps. Déjà sanctionné d’une suspension de deux journées pour interférence à l’issue de la 10e journée, le voilà qui se trouve à nouveau cloué au pilori. L’apprenti a été sanctionné en deux occasions. La première faute s’est située dans la quatrième course, l’épreuve de 1000m. En selle sur Step To Fame, l’éventuel vainqueur, il a laissé ce dernier se rabattre à la corde au 800m alors que sa monture n’était pas assez «clear» de Power Dive qui a été contraint à aller vers l’intérieur. Dans son mouvement, ce dernier a forcé King’s Soldier sur Yoda Man et les deux chevaux ont dû être repris par leur cavalier respectif. Cette faute lui a valu une mise à pied de deux journées.
Dans la course principale, il a été trouvé que l’apprenti a dirigé son cheval Charles Lytton vers l’intérieur alors qu’il savait pertinemment qu’il n’y avait pas de place pour le faire. Cette faute a été jugée comme étant plus grave, «reckless» vu que Donnie Brasco et Top Jet ont été sérieusement gênés. Le second nommé a été repris sur plusieurs foulées avant de trébucher, ce qui aurait pu occasionner une chute. La sanction a été de quatre journées de suspension. Cependant, celle-ci sera purgée concurremment avec la première faute.