Les retombées de l’enquête initiée sur la gêne de Vettel et conséquemment la blessure de Derreck David sont désormais connues. Il n’y pas eu un coupable mais deux, Jean-Roland Boutanive et Nishal Teeha. C’est ce qu’a décidé le board des Racing Stewards placé sous le chairmanship de Ian Paterson, qui avait à ses côtés Ramesh Manrakhan et Tanvir Adamjee. Les deux ont plaidé coupable de négligence et ont écopé d’une semaine de suspension et d’une amende de Rs 10 000.
En visionnant le film de la course, le board des Racing Stewards trouva que Vettel eut à être repris par Derreck David quand le cheval de l’écurie Gujadhur se retrouva coincé sur les barres intérieures. Il fut établi que Liquid Motion se retrouva dans une fâcheuse position à l’intérieur de Seeking Angelo qui avait été lui-même mis dans une position délicate par Soweto Slew. Intercontinental qui suivait ses chevaux eut à être repris lui aussi.
Il fut établi que Jean-Roland Boutanive laissa son cheval verser à l’intérieur au 1400m et Seeking Angelo qui se trouvait à son intérieur fut emmené en direction de Liquid Motion qui alla à son tour sur Vettel.
Jean-Roland Boutanive accepta le reproche du board de RS et fut sanctionné en conséquence.
En ce qu’il s’agit de Nishal Teeha, le board arriva à la conclusion que le cavalier mauricien avait dirigé Seeking Angelo dans un espace restreint entre Liquid Motion et Soweto Slew et aurait, de ce fait, contribué à la gêne subie par Vettel quand Soweto Slew versa légèrement à l’intérieur au 1350m.
Il accepta lui aussi ses torts et reçut la même sanction que Jean-Roland Boutanive.
Samedi, les Racing Stewards avaient sanctionné Johnny Geroudis d’une amende de Rs 5 000 pour avoir enfreint le règlement 111 (3). Le Sud-Africain avait accepté la monte de Halabaloo à 56.5 kg mais ne put le monter à ce poids.
L’enquête « de novo » Day Of Reckoning a débuté
C’est un nouveau board de Racing Stewards composé de Ian Paterson (chairman), Ramesh Manrakhan et Tanvir Adamjee qui officie pour l’enquête «de novo» concernant Day Of Reckoning, cheval de l’écurie Maingard qui avait été trouvé positif à un produit interdit suite à sa victoire de la 28e journée en 2012.
On se rappelle que le dossier Day Of Reckoning avait été soi-disant égaré et qu’une enquête avait même été initiée pour trouver le ou les coupables de cet disparition. Mais, selon nos renseignements, il avait été établi que tel n’avait pas été le cas.
Lors de la première enquête, Ricky Maingard avait été trouvé coupable — le cheval étant sous sa responsabilité — d’avoir présenté un cheval étant sous l’influence d’un produit interdit (Decadurabolin) et sanctionné d’une amende de Rs 125 000.
Lors de l’appel, la board composé de Me Robin Ramburn (Chairmain), Me Feroz Abdoolah, Gilles Etienne, Franzo Merven et Patrick Pougnet avait «annulé» la sanction prise à l’encontre de l’entraîneur et ordonné une enquête « de novo » devant un nouveau board de commissaires de courses.
Hier, mardi, Ricky Maingard s’est présenté devant le nouveau board des Racing Stewards. Etaient aussi présents Bertrand Baudot (MTC Laboratory Manager) et le Dr Christian Bourdet (Veterinary Surgeon). Après que ces personnes eurent déposé, l’enquête a été ajournée au mardi 5 novembre.