Pas moins de quatre enquêtes furent ouvertes samedi dernier, dont une concernait la 14e journée. Ainsi, Derreck David fut sanctionné d’une mise à pied d’une semaine et d’une amende de Rs 50 000. Vinay Naiko écopa d’une suspension de trois semaines. Stéphane Azie ne pourra pas être en action pendant deux journées alors que Rye Joorawon s’est retrouvé avec une amende de Rs 20 000.
Derreck David, accompagné de son entraîneur, fut appelé à donner des explications sur la course de Blue Lord (14e journée), les Racing Stewards n’étant pas satisfaits de la façon dont le cheval fut monté. Vincent Allet déclara qu’il avait demandé à son jockey de trouver une position en tête de la course vu qu’il n’y aurait pas beaucoup de rythme. Derreck David confirma les ordres de son entraîneur tout en déclarant que son cheval fut incommodé peu après le départ et il eut à le solliciter pour aller de l’avant. Il ajouta qu’il était de son intention de placer Blue Lord dans le dos de In Position mais que sa monture refusa d’obéir à ses ordres. De ce fait, il fut contraint de courir le nez au vent pendant toute la course. Au 600m, son cheval versa à l’intérieur et faiblit.
Toutefois, les explications du Sud-Africain ne furent pas acceptées par les Racing Stewards. Ces derniers trouvèrent qu’entre le 1300m et le 900m, le jockey David avait en plusieurs occasions mis Blue Lord sous pression, le contraignant à courir à l’extérieur de In Position le nez au vent. Ce qui fit que Blue Lord parcourut inutilement plus de terrain et que cela eut un effet néfaste sur les chances du cheval.
Derreck David plaida non-coupable des charges qui furent retenues contre lui mais fut néanmoins trouvé coupable et pénalisé en conséquence.
Stéphane Azie, track-rider de l’écurie Allet fut aussi pénalisé pour n’avoir pas monté à la satisfaction des Racing Stewards alors qu’il était en selle sur Dupont Circle dans la première course de samedi dernier. Les instructions étaient de bien démarrer et si possible de prendre la tête de operations, de bien jauger son cheval et faire de son mieux dans la ligne droite finale. Mais s’il était incapable de mener les opérations, de se placer en deuxième position et, dépendant de la façon que courait le meneur, d’attendre les 300 derniers mètres pour l’attaquer.
Stéphane Azie confirma les instructions de Vincent Allet et déclara qu’après avoir sollicité sa monture, il fut en mesure de prendre les devants. Dupont Circle fut doublé par Smartelli dans la descente et après avoir suivi ce dernier sur une certaine distance, il prit la décision de passer à l’extérieur du meneur au 400m pour suivre les instructions de son entraîneur. Toutefois, son cheval faiblit dans les 100 derniers mètres pour terminer sixième.
Les Racing Stewards arrivèrent à la conclusion qu’il n’aurait pas dû attaquer le leader mais plutôt attendre la ligne droite finale pour le faire, vu les circonstances de la course.
Vinay Naiko eut aussi à répondre aux Racing Stewards pour n’avoir pas monté son cheval à leur satisfaction. Il était en selle sur Because U Said So dans The Anglo-Mauritius Stock Brokers Souvenir Trophy sur 1000m.
Ricky Maingard expliqua que le cheval était à sa première course de la saison et qu’il s’attendait qu’il se retrouvât en queue du peloton sur le parcours du jour du fait qu’il avait hérité d’une ligne extérieure.
Il fut trouvé que Vinay Naiko n’effectua aucun effort pour rapprocher sa monture entre le 400 et le 200m alors qu’il était en mesure de le faire. Il préféra alors rester en dernière position.
Rye Joorawon, lui, fut sanctionné pour une faute d’interférence. L’incident eut lieu dans la dernière course où Soul Mate fut victime d’une gêne de la part de Kentucky Sheik au 1350m. Lors de cet incident, la monture de Cédric Ségéon eut à être repris pour ne pas monter sur les postérieurs du cheval de l’écurie Serge Henry. Rye Joorawon plaida coupable de la faute qui lui fut imputée. Il formula une demande pour une mise à pied avant de revenir sur sa décision.