Pour la première fois, mère et fille se retrouveront pour une exposition commune de leurs tableaux. Stina Spangenberg Becherel et Annicka présentent Splitter du 22 mars au 5 avril à la galerie Imaaya, Pointe aux Canonniers, en proposant un éclat de couleurs…
D’origine suédoise, Stina Spangenberg Becherel, qui réside à Maurice depuis plus de quarante-six ans, n’est pas à sa première exposition. Après une pause de sept ans, elle a choisi d’exposer avec sa fille, Annicka.
Bien que les deux disent s’inspirer du monde qui les entoure et de films de science-fiction, elles ont chacune leur style. Stina Becherel est raffinée dans ses oeuvres, avec des couleurs parfois vives ou argentées. Annicka privilégie l’utilisation de la plume pour faire des lignes fines et laisser parfois des espaces blancs. On retrouve sensiblement les mêmes thèmes chez les deux artistes, mais elles ont chacune leur manière de présenter les choses.
Pour cette présente exposition commune, Stina Becherel présente treize tableaux et deux travaux de broderie. Elle s’est laissée guider par son imaginaire mais aussi par les images de certains films qui la font s’évader. On retrouve dans ses dessins des personnages d’allure extraterrestre mais aussi des cellules ou molécules, ainsi que les profondeurs de la mer. Également la nature, l’eau et la couleur bleu vert de la mer, qui l’a séduite depuis qu’elle est à Maurice. Le souci du détail est important. L’artiste, qui a exposé ses travaux une dizaine de fois depuis qu’elle est à Maurice, a pris une année pour préparer cette exposition.