Neuf petits protégés du Service d’accompagnement, de formation, d’intégration et de réhabilitation de l’enfant (SAFIRE) partent demain pour le Brésil pour participer à la deuxième édition de la Street Child World Cup. Ce tournoi international de foot organisé en marge de la Coupe du Monde de football vise à sensibiliser la communauté internationale sur la situation des 10 000 enfants en situation de rue des pays du monde, dont ceux de Maurice.
« La Street Child World Cup est une initiative de la Street Child United, une ONG britannique. Elle s’est associée à l’ONG internationale Save the Children, pour créer est un mouvement mondial visant à changer cette mauvaise perception qu’on a des enfants en situation de rue et à promouvoir le respect de leurs droits et surtout à leur ouvrir des opportunités de développement, comme pour tous les autres enfants. Cela est en ligne avec la mission première de SAFIRE (voir encadré) qui est d’agir en faveur des enfants en situation de rue pour qu’ils deviennent des citoyens responsables », explique au Mauricien le coordinateur de ce projet chez SAFIRE, Edley Maurer. Quelque 6 780 enfants en situation de rue ont été recensés lors d’une étude menée par SAFIRE en 2012.
Lors de la Street Child World Cup, des enfants en situation de rue viendront du monde entier pour jouer au foot et participer à une unique conférence internationale afin de faire prendre conscience à tout le monde des mauvais traitements qu’ils subissent trop souvent dans l’indifférence la plus totale. « Partout dans le monde, les enfants en situation de rue jouent au foot. C’est pour eux un moyen d’échapper à leur sort. Mais trop souvent, en marge des événements mondiaux comme la Coupe du monde de football, ils subissent davantage de mauvais traitements et on les cache. La Street Child World Cup veut au contraire saisir ces occasions pour mettre la lumière sur leur situation précaire afin que d’une part on les regarde différemment et d’autre part que leurs droits en tant qu’enfants soient respectés », explique Edley Maurer.
La délégation mauricienne, forte de neuf jeunes footballeurs, quitte Maurice le 26 mars prochain. Elle est composée d’enfants venant des régions de Triolet, Baie-du-Tombeau, Camp-Levieux, Riambel et Bel-Air. « Le tirage au sort pour connaître nos adversaires se fera incessamment, mais en attendant, nous poursuivons nos séances d’entraînement qui ont commencé en juillet dernier ». Les entraînements ont lieu les mardis au centre de jeunesse de Rivière-du-Rempart et les jeudis sur le terrain de foot de la plage de Mon-Choisy. Cette délégation sera encadrée par Princhy Retourné (éducatrice), par le coach Joe Tshupula et Edley Maurer lui-même. Ce projet est sponsorisé par Air France, MC Vision et le ministère de la Jeunesse et des Sports.
« Comme l’a dit si bien notre directrice, Ms Ismahan Ferhat, il est paradoxal, mais cela fait chaud au coeur, que l’île Maurice soit représentée sur la scène internationale lors d’un tournoi d’une telle envergure et avec une couverture médiatique mondiale, par une population marginalisée et exclue », affirme Edley Maurer.
Contacts : 433 4371 et contact@safire-ngo.org