Depuis hier, la librairie chinoise Students’ Bookshop présente une exposition-vente exceptionnelle de livres en chinois, en français et en anglais ayant tous trait à la culture chinoise. Le choix est vaste parmi les 800 titres proposés avec le soutien de la China International Book Trading Corporation.
La Chinese Middle School est, malgré ses difficultés, très souvent citée en exemple comme institution au service de la culture chinoise et de la transmission de la langue. Tout près de là, plus discrète,  la librairie Students’ Bookshop, ou Students’ Book Club, en est le versant livresque, demeurant comme nous le rappelle son fondateur la seule et unique librairie spécialisée dans la culture chinoise, existant sur le continent africain !
La China International Book Trading Corporation, le diffuseur qui l’approvisionne, célèbre ses cinquante ans d’existence  en soutenant une exposition vente exceptionnelle de livres ayant trait à la culture chinoise. Depuis hier, les visiteurs de Maning House à la rue Dr Joseph Rivière peuvent explorer toutes les facettes de la culture chinoise grâce à un vaste choix d’environ huit cents ouvrages écrits en mandarin, en anglais ou en français.
Outre les nombreuses revues féminines, un grand choix de magazines de kung fu est proposé non loin des guides pratiques consacrés à la santé et aux médecines traditionnelles chinoise telles que l’acuponcture, l’accupressure ou encore la phytothérapie chinoise. Le Tai ji, le Qi gong et les différent arts martiaux occupent un autre espace, au même titre que les arts culinaires, les essais, l’histoire, les contes et légendes, les classiques de la littérature, ou bien sûr les grands philosophes tels que Confucius ou Lao Tseu. Des albums illustrés pour les touts petits lecteurs les familiariseront avec les grandes légendes chinoises.
Lew Chin Sin Chan a créé le Students’ Book Club en 1958 pour favoriser la diffusion de la culture chinoise. Avant d’arriver à Maning house, la librairie s’est implantée dans différents endroits comme la rue Jummah Mosque, ou la rue La Corderie. La vente de livre n’a jamais été un commerce très lucratif à Maurice, livres scolaires mis à part, mais la librairie a tenu le coup, grâce à ses animateurs. Ce local abrite aussi quelques instruments traditionnels utilisés par la Chinese School of Music qui a formé des générations de jeunes musiciens.