Rodney Ah Laye, un des contacts de la jeune passeuse française Farah Nachi, a plaidé coupable en cour d’Assises ce matin. Cet ancien opérateur de La Cargo Handling Corporation est poursuivi pour avoir tenté de prendre possession de la cargaison de Subutex que la Française avait transporté à Maurice en début de décembre 2011.
Le procès était le premier à être entendu par la cour d’Assises pour la nouvelle année 2014. D’ailleurs, c’est aujourd’hui qu’ont repris les travaux de la Cour suprême qui opère depuis le 1er janvier sous le leadership d’un nouveau chef juge. Même la cour d’Assises a changé de président, puisqu’à partir de ce jour, la juge Nirmala Devat succède à son collègue Benjamin Marie-Joseph.
Pour ce qui est du procès contre le dénommé Rodney Ah Laye, lorsque l’affaire Farah Nachi allait se dérouler l’an dernier, il y avait comme accusés, la Française ainsi que ses contacts Rodney Ah Laye et Mike Désiré Duval. Toutefois, Me Gavin Glover SC, l’avocat de Farah Nachi, a fait savoir à la cour que sa cliente comptait plaider coupable de trafic de drogue et a ainsi fait une demande pour qu’elle soit traduite séparément, puisque les autres accusés plaideront non coupables. Sa demande avait été agréée.
Farah Nachi a débarqué à l’aéroport le 9 décembre 2011 avec dans ses bagages 9 696 tablettes de Subutex. Un contrôle au scanner des bagages et des passagers du vol Corsair venant de France a montré la présence d’un colis suspect dans la valise de Farah Nachi. Des éléments de l’ADSU affectés à l’aéroport et un douanier ont effectué une fouille minutieuse des bagages de la Française et ont découvert la drogue en question. Interrogée par les enquêteurs, elle a indiqué qu’un dénommé Sivom lui avait remis le Subutex, ainsi qu’un portable afin qu’elle puisse se mettre en rapport avec ses contacts locaux.