L’Eligibility Conditions Form (voir Le Mauricien du 14 mai) que devraient signer les parents d’élèves prenant part aux prochains examens de SC/HSC, afin de bénéficier de la subvention totale des “exams fees”, se révélerait, aux dires des enseignants et de certains recteurs, un « coup d’épée dans l’eau » en raison du taux toujours élevé d’absentéisme parmi les élèves concernés. En atteste le cas d’un National college dont les profs se sont retrouvés aujourd’hui, dans des classes de Upper VI, avec seulement une dizaine d’élèves et, au niveau du SC, environ 25 élèves par classe.
S’agissant de l’entrée des candidatures pour les prochains examens de Cambridge, les collèges ont presque terminé l’inscription de leurs candidats respectifs. Les chefs d’établissements devront, d’après les règlements, soumettre au plus tard le 1er juin les noms de ceux concourant pour les bourses d’études (“Scholarship scheme”) au MES.
Le ministère a demandé aux recteurs de remettre cet Eligibility Conditions Form aux parents des candidats. Pour rappel, un des principaux critères pour l’obtention de cette subvention est un taux de 90% de présence à l’école. La période pour comptabiliser les jours d’absence des candidats a commencé en mai de l’année dernière mais le ministère n’a pas encore fixé la date à laquelle le calendrier scolaire prendra fin cette année pour les élèves prenant part aux examens de SC/HSC.
Mais cet Eligibility Conditions Form n’a strictement rien à voir avec l’enregistrement des candidatures. D’ailleurs, le ministère n’a pas précisé si le “responsible party” du candidat devait retourner obligatoirement ce formulaire, de même qu’il n’a pas fixé de délai à ce sujet. De ce fait, un bon nombre de parents ont ignoré jusqu’ici la présence de ce document tandis que d’autres ont rendu le formulaire sans y apposer leur signature. « La philosophie derrière ce formulaire est de faire prendre conscience aux parents de leur responsabilité vis-à-vis de l’école et de responsabiliser les jeunes par rapport à une présence régulière », explique un recteur, avant d’admettre que cet Eligibility Conditions Form « n’a pas réglé le problème de l’absentéisme », au grand désespoir des responsables du ministère. « Rien n’a changé. Pour l’heure, le taux d’absentéisme est beaucoup plus élevé dans les National Schools que dans les collèges régionaux d’Etat. Mais une fois les “mock exams” terminés, il faudra s’attendre à des classes désertes dans ces deux types de collèges », prévient ce recteur.