Emtel est une référence dans le domaine de la téléphonie mobile. Non seulement parce qu’il s’agit de la société pionnière du cellulaire à Maurice, mais aussi parce que – de l’analogue au 4G, via les bandes passantes à fibre optique, et les «datas solutions»pour les entreprises, sans compter la télé sur le mobile, entre autres, l’entreprise a su, au fil de ces 25 années d’existence, demeurer près de sa clientèle. Alors qu’elle a démarré ses activités dans ses locaux à Rose-Hill le 29 mai 1989, aujourd’hui Emtel – qui comptait au départ quatre antenne relais pour couvrir une partie de l’île – est installée, outre dans son quartier-général au sein de la cybertour, à Rodrigues, à Agaléga et en Inde. Aujourd’hui, plus de 350,000 détenteurs de téléphones cellulaires à Maurice, sont branchés Emtel à travers un réseau numérique GSM qui couvre toute l’île. Depuis sa création à ce jour, la compagnie qui – comme l’a signalé le fondateur et le président de la compagnie, Bashir Currimjee, lors de son allocution à la cérémonie du 25e anniversaire d’Emtel – a connu des hauts et des bas, n’a pas cessé d’innover en termes de services. Depuis 25 ans, Emtel a progressivement ajouté à ses services de téléphonie mobile, une palette d’autres services utilisant les technologies de communication sans fil.
Optimisme
Afin de mieux répondre aux exigences de la clientèle et pour satisfaire au mieux ses abonnés, Emtel s’appuie sur l’expertise de Huawei Technologies of China, qui lui permet de mettre à la disposition des Mauriciens, année après année, les dernières technologies en matière de téléphonie. Aujourd’hui, outre les fonctions simples de téléphonie cellulaire, notamment les appels et les sms, la société offre plusieurs services dont le service internet Home & Office, le (Fibre to the Business – FTTB) qui permet de connecter 32 utilisateurs simultanément àune vitesse allant jusqu’à 2,5 gb/seconde, et la 4G LTE, qui couvre Port-Louis, Ebène, et Plaisance, et permet de surfer à un débit de 1 gigabits par seconde, soit cinq fois plus vite qu’avec la connexion 3G, qu’Emtel a déjà introduit en 2004. Si les directeurs d’Emtel reconnaissent que le marché de la téléphonie mobile à Maurice est saturé, il n’en demeure pas moins que l’entreprise se positionne pour offrir d’autres services toujours plus innovants à ses abonnés.
Se disant fier du parcours d’Emtel ces 25 dernières années, Bashir Currimjee a dédié cette «success story»à ceux qui ont cru dans l’esprit d’entrepreneuriat d’Emtel, en l’occurrence, les autorités gouvernementales, mais plus encore, la clientèle, sans laquelle, Emtel n’aurait pas fêter ses 25 ans. Pour marquer l’événement, les partenaires d’Emtel ont ainsi assisté à une Gala Night grandiose au Centre Swami Vivekananda, Pailles. Si ce spectacle a démarré avec plusieurs minutes de retard, l’invité d’honneur, le Premier ministre étant retenu ailleurs autour des discussions pour la réforme électorale et arrivant avec 55 minutes de retard, la performance de haut niveau des artistes a séduit. Outre la participation de l’orchestre du Conservatoire national de musique qui bénéficie du soutien d’Emtel dans le cadre de ses projets CSR, et le show des danseurs de la Art Academy et le numéro d’acrobatie de la jeune Shaheen Saliahmohamed a ravi toute l’assistance, et plus particulièrement le Pm qui n’a pas manqué de féliciter la jeune artiste. La dextérité desdanseuses de la troupe Shenzen Artview Clutural, qui a fait le déplacement spécialement à l’invitation de Huawei a également marqué de belle manière les 25 ans d’Emtel.