Le dialogue étant quasiment rompu entre la Mauritius Sugar Producers Association et le Joint Negotiating Panel, la grève de demain matin dans l’industrie sucrière se présente de plus en plus comme une certitude. En effet, après l’échec des négociations hier après-midi sous la présidence du ministre du Travail Shakeel Mohamed, aucune nouvelle rencontre n’a été fixée pour aujourd’hui. En attendant le débrayage officiel des travailleurs, dans moins de 24 heures maintenant, les deux parties en litige apportent les dernières touches à leurs préparatifs et donnent les dernières consignes car tout espoir de désamorcer cette crise industrielle semble abandonné.