Annoncé le 1er juin, ce n’est que lors d’une récente réunion que le Conseil de l’Université de Maurice a décidé d’aller de l’avant avec l’appel à candidatures pour deux postes de pro vice-chancelor. Le pro vice-chancelor est appelé à travailler en concertation avec le vice-chancelor, le Pr Sunil Rughooputh. Cet exercice qui devrait être lancé dans quelques jours, déterminera si l’Université de Maurice suivra les recommandations du plan de restructuration. Cependant, le recrutement d’un directeur des ressources humaines, également annoncé, demeure en suspens.« A lot of progress have been achieved in the restructuring process and the University Council has decided to advertise the two posts of Pro vice-chancellor and one post of Director of Human Ressources », a indiqué le Pr Soodursun Jugessur, Pro vice-chancellor et Chairman du conseil, dans un communiqué de presse le 1er juin. Or depuis cette annonce, le Council a à maintes reprises démontré une certaine hésitation à aller de l’avant avec le recrutement pour ces deux postes, qui existaient déjà avant l’arrivée de l’ancien vice-chancelier le Pr Konrad Morgan. Pour rappel, avec le départ du Pr Indur Fagoonee de l’UoM en 2009, c’étaient les deux Pro-Vice chanceliers, en l’occurrence le Pr Sunil Rughooputh (le frère de l’actuel vice-chancelier le Pr Harry Rughooputh) et le Dr Ameenah Gurib-Fakim qui assumaient à tour de rôle les fonctions de VC. En janvier 2010, l’Université de Maurice a vu la nomination du Pr Morgan à sa tête et les postes de pro vice-chanceliers ont disparu, jusqu’à ce que le Pr Morgan vienne dans le nouveau plan de restructuration proposer à nouveau la création de ces deux postes avec l’idée de décentralisation de pouvoir et de responsabilités.
Après presque deux mois d’hésitation et plusieurs discussions et consultations, le Conseil de l’UoM a finalement pris la décision d’aller de l’avant avec l’appel à candidatures de ces deux postes, qui paraîtra sur le site officiel de l’Université de Maurice sous peu.
Cet exercice sera un premier pas dans la mise en application du plan de restructuration et déterminera si l’institution va de l’avant avec ces recommandations, car il avait été décidé que le recrutement allait se faire selon le scheme of services figurant dans le nouvel organigramme, qui fait toujours l’objet de discussions au sein du campus. Les deux postes de Pro vice-chancellor sont considérés comme importants. Cet aspect du plan de restructuration de l’UoM a d’ailleurs été approuvé par ceux concernés. Le Pro vice-chancellor Academia s’occupera du Research and Teaching, et le Pro vice-chancellor Advancement/Development des Resources and financing et travaillera de concert avec le Director of Human Resources. Tout ce qui concerne les ressources humaines est actuellement géré par le Registrar. Mais le recrutement d’un Directeur des Ressources Humaines demeure en suspens car aucune décision n’a été prise à cet effet jusqu’ici. La possibilité de ne pas aller de l’avant avec l’appel à candidature pour ce poste n’est pas à écarter. Un autre poste, celui de Legal Affairs Officer, qui devrait être à temps partiel, figure aussi dans le nouvel organigramme de l’UoM.