La série noire des accidents de la route se poursuit avec une grave collision survenue ce matin sur le pont de Rivière-des-Anguilles, impliquant une voiture transportant quatre proches de nationalité allemande et un autobus de la Corporation Nationale de Transport. Les quatre victimes ont été transportées d’urgence à l’hôpital pour des soins, où l’une d’elles, une adolescente de 15 ans, a été placée sous respiration artificielle.
À la mi-journée, la police était toujours déployée sur les lieux de l’accident en vue de rétablir la circulation et en attendant que les deux véhicules impliqués ne soient remorqués.
Les recoupements d’informations effectués par Le Mauricien auprès des sources policières indiquent que l’accident est survenu vers de 10 h sur le pont de Rivière-des-Anguilles. La voiture des touristes venait de Souillac et se rendait à Curepipe et l’autobus de la CNT roulait en sens inverse. Pour des raisons à être déterminées, l’autobus devait quitter son couloir pour se retrouver sur l’autre côté de la route, où se trouvait la Honda Civic des Allemands. Ces derniers venaient de s’arrêter pendant un moment au niveau d’un lay-by pour admirer le paysage.
Selon les témoignages recueillis, l’impact fut d’une grande violence et le véhicule des Allemands a été complètement déchiqueté. « Honda Civic la inn vinn koumadir enn decapotable. Sa bis CNT-là inn crase loto la net avek enn mirraille ross ! Fer peur pou gueté » devait raconter un des badauds. Dans un premier temps, deux des quatre occupants ont été extirpés de cet amas de ferraille et transportés de toute urgence à l’hôpital. Les secouristes devaient cependant rencontrer les pires difficultés pour enlever les deux autres Allemands de la Honda Civic, devenue méconnaissable après cet impact.
L’état des quatre blessés est jugé sérieux. Ils ont reçu des soins dans le centre hospitalier de Rose-Belle dans un premier temps avant d’être transférés au Princess Margaret Orthopedic Centre à Candos (Hôpital Victoria). Des inquiétudes sont de mise pour la fille de 15 ans, qui a été placée sous respiration artificielle. Selon des premières indications les quatre victimes souffrent de traumatismes crâniens. Les adultes ont également des côtes cassées. Les sources médicales approchées confirment qu’ils devraient recevoir un traitement prioritaire compte tenu de la gravité de leurs blessures. D’autre part, aucun blessé n’était à signaler parmi les occupants de l’autobus de la CNT. L’enquête policière se poursuit.