« Lors d’une réunion tenue ce matin, le conseil d’administration du Mauritius Turf Club a exprimé son inquiétude à M. Paul Foo Kune et s’est dit très concerné suite aux décisions prises à l’encontre de son entraîneur, M. Budheswar Gujadhur, et du jockey Fausto Durso à l’issue de la course principale samedi dernier. Dans l’intérêt général des courses et dans le souci d’en préserver leur intégrité, le conseil d’administration a fortement recommandé à M. Paul Foo Kune de s’assurer que les engagements stipulés dans son contrat soient respectés scrupuleusement, et de tout mettre en oeuvre pour prévenir toute répétition. D’autre part, M. Paul Foo Kune a formulé une requête à l’effet que M. Simon Jones, actuellement assistant entraîneur, fasse la suppléance au poste d’entraîneur. Cette requête a été agréée. »
Tel est le communiqué du MTC émis vers 13h aujourd’hui et qui fait état d’une simple « rencontre » et non d’une enquête en bonne et due forme des événements récents ayant touché son écurie directement. Rappelons que le nominator de l’écurie, dont l’entraîneur Bud Gujadhur et le jockey dépanneur Fausto Durso ont été hier lourdement sanctionnés aussi bien par les commissaires administratifs que les commissaires de courses, s’est déclaré totalement étranger à ces agissements.
En gros, les administrateurs du MTC ont mis le nominator/propriétaire devant ses responsabilités et lui a demandé « de tout mettre en oeuvre pour prévenir toute répétition ». De quelle répétition concernant Paul Foo Kune ? La question est posée puisque, jusqu’ici, on ne lui a rien reproché, en tout cas publiquement. Au bout du compte, Paul Foo Kune est sorti de la réunion avec les administrateurs avec l’agrément de la promotion de son adjoint entraîneur, Simon Jones, au poste d’entraîneur titulaire par intérim pour une période indéterminée.
Pour en revenir à l’affaire Gemmayze Street, notons que l’entraîneur Bud Gujadhur et le jockey Fausto Durso ont tous deux fait appel de leur sanction de 20 semaines de suspension assortie de la révocation de leur licence.
On prête l’intention à l’entraîneur Bud Gujadhur de faire appel à la justice dans les prochains jours pour contester les sanctions prises à son encontre. Dans une déclaration radiophonique hier, il affirmait « avoir confié l’affaire à mes hommes de loi et que je suis innocent ».