Nicolas Doro, gardien de but et capitaine de l’AS Rivière-du-Rempart (ASRR), retourne sur l’incident survenu dimanche dernier au Vélodrome (Curepipe) lors du match Cercle de Joachim/ASRR qui a contraint l’arbitre à arrêter le match à la 88e alors que le score était de 2-1 en faveur de la formation curepipienne.
« La sécurité des joueurs est primordiale. Le Vélodrome ne répondait pas à certaines exigences », précise le gardien de l’ASRR. Un gardien de but hué par les spectateurs de l’équipe adverse est chose courante. Mais des interrogations subsistent lorsqu’un spectateur se déplace pour se mettre à l’arrière du gardien en seconde période.
« J’ai été hué par un groupe de spectateurs durant la première période du match. Je ne me suis pas laissé distraire puisque cela arrive à tous les joueurs. Je me suis concentré sur mon jeu », fait ressortir Nicholas Doro.
Selon lui, lorsqu’il regagnait la pelouse en seconde période, un spectateur l’attendait tout près des buts qu’il devait occuper. « J’ai été surpris de voir une personne sur la pelouse. J’ai averti immédiatement un des arbitres-assistants. Celui-ci a demandé au spectateur de quitter la pelouse. J’ai demandé à l’arbitre-assistant de prendre les dispositions nécessaires pour que notre sécurité soit assurée », indique le médaillé d’or des 6es Jeux des îles de l’océan Indien.
Nicolas Doro ajoute qu’il a été la cible du spectateur en question tout au long de la seconde période alors que le score était de parité (1-1). Lorsque le Cercle de Joachim prit l’avantage (2-1) à la 88e minute, ce même spectateur devait faire irruption sur la pelouse.
« Il venait en ma direction et j’ai dû me protéger. Dans la foulée, d’autres spectateurs sont montés sur le terrain. Fort heureusement que mes coéquipiers sont venus à ma rescousse, au cas contraire cela aurait pu prendre une tout autre tournure. »
Même si c’est le devoir premier des autorités concernées d’assurer la sécurité des joueurs pendant et après le match, Nicolas Doro fait un pressent appel pour que des mesures de sécurité soient prises par respect pour les joueurs qui quittent leurs familles pour disputer le championnat.
La décision de la MFA de déclarer vainqueur le Cercle de Joachim n’est pas bien accueillie au sein de l’ASRR. Le mercredi 18 avril prochain, l’ASRR devra se déplacer à nouveau au Vélodrome pour affronter le Curepipe Starlight SC pour le compte de la 12e journée de la Premier League.
Reste à savoir quelle sera la démarche de l’équipe nordiste.