Sukhwinder Singh, la superstar bollywoodienne a foulé le sol mauricien pour la première fois vendredi. Il a donné la pleine mesure de son talent lors d’un unique concert hier soir au SVICC à l’initiative de Trinity Events Management. Sukhwinder Singh a visiblement le contact facile, car il a fait fi au protocole à son arrivée à l’aéroport SSR en signant de bonne grâce les autographes et se laissant photographier avec ses fans.
Connu pour sa veine romanesque au style élégant et une voix souveraine, Sukhwinder Singh a déclaré à la presse qu’il possède un style propre à lui. Il a dit aussi que la musique fait tomber les barrières géographiques et contribue pour le rapprochement des cultures et  des esprits. L’artiste qui vient de célébrer ses 45 ans le 18 juillet dernier devenu le célibataire le plus concoité du show-biz, a décidé cette année de se mettre la corde au cou.
Après le succès de Chal Chaiya Chaiya de Dil Se mis en musique par A.R. Rahman, il commença à affirmer sa puissante personnalité musicale. Des signes avant-coureurs d’un des plus grands bouleversements dans le monde de la mélodie. Alors que la pop song battait son plein, les mélomanes remarquèrent très vite ces étincelles qui couvrent sous le cendre. Après des années sabbatiques, il polit et affine son propre style. Les lignes mélodiques des notes majestueuses qui coulaient des lèvres de Sukhwinder Singh créant un style mordant a encore une fois conquis le maestro du sud de l’Inde, A.R. Rahman. Le virtuose l’invite à poser sa voix sur le morceau, Jai Ho de Slumdog Millionaire, ce morceau devant être primé aux oscars.
Sukhwinder Singh compte plusieurs chansons mémorables dans son répertoire, dont Bismi, Hey Sultan, Haule Haul, Udi Udi Jaye…