La Sun Tan Hotel Saga a pris une nouvelle tournure en début d’après-midi. Après avoir refusé d’accuser réception de la convocation de l’Independent Commission Againt Corruption pour interrogatoire dans la matinée, le Directeur des Poursuites Publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, a accepté de prendre réception de cette lettre vers les 14 heures 30 après une seconde tentative de l’ICAC. A partir de là, la balle est maintenant dans le camp du DPP, qui dispose d’un délai jusqu’à vendredi pour répondre à ce rendez-vous pour des explications à l’ICAC.
DE son côté, dans un communiqué émis en début d’après-midi, le DPP donne sa version des faits sur le refus d’accuser réception de l’assignation de l’ICAC dans la matinée comme suit :
« Suite à un article hautement diffamatoire paru sur lemauricien.com, ainsi que sur la version imprimée du même  journal, en date du 13 juillet 2015, je voudrais apporter la précision suivante : Je n’ai pas refusé de prendre la lettre de l’Independent Commission Against Corruption comme le stipule le journaliste, mais j’ai tout simplement demandé à la Commission de passer par la procédure adéquate pour le faire. J’ai éventuellement pris connaissance de ladite lettre quand la procédure a été respectée.
« Je note toutefois qu’il y a une obscure fuite d’informations concernant cette affaire et rappelle que certains articles pourraient être préjudiciables à l’enquête en cours ainsi qu’à mes droits.
« Comme nous l’avons souligné dans le dernier communiqué, je ne ferai aucune déclaration à ce sujet pour le moment. Ceci, par respect pour ma fonction constitutionnelle ainsi que l’institution investigatrice qu’est l’ICAC. »