« Ils se servent de nous pour gagner leurs élections. » C’est en fin d’audition que Peroumal Veeren lâche cette phrase. Pourtant, dès le départ, l’homme prend à partie les politiciens. Et non des moindres, car il citele nom de Pravind Jugnauth au début même de son audition.
Paul Lam Shang Leen : Vous avez financé des politiques ?
Peroumal Veeren : En 2014, oui. J’ai investi beaucoup d’argent pour financer la campagne. Mahen Gowressoo était venu me voir avec Geeanchand Dewdanee. Ils voulaient de l’argent. Ils disaient que Pravind Jugnauth voulait devenir Premier ministre. En octobre 2014, j’ai donné de l’argent. Zot ti dir swa disan zot pou reouver mo case… Je suis innocent. Tant qu’il le faut, je me battrais pour prouver mon innocence.
PLSL : Comment vous avez fait pour ce financement ?
PV : C’était l’argent de la drogue.
PLSL : Qui sont impliqués dans le trafic ?
PV : Il y a Navind Kistnah, son frère, son oncle maternel, Dewdanee aussi.
PLSL : D’où vient cette drogue ?
PV : Ce sont eux qui font entrer la drogue dans le pays.
PLSL : Et la rencontre à Saint-Pierre, vous êtes impliqué ?
PV : Non, dans les affaires intimes entre Tisha Shamloll et Raouf Gulbul, je ne suis pas concerné. Mo pa le rant dan zot bizbiz.
PLSL : Mais ça n’a rien à voir avec Tisha Shamloll cette affaire de rendez-vous à Saint-Pierre, pendant la campagne de 2014 !
PV : Mais je n’habite pas Saint-Pierre, moi !
PLSL : Qui y habite, alors ?
PV : Personne que je connais ! Ma mère habitait Réduit. Elle est décédée l’an dernier. Une de mes soeurs habitait avec elle. J’ai une autre soeur qui vit à Flacq.
PLSL : Vous admettez donc que vous avez financé un parti politique via des personnes qui sont à votre solde et qui se trouvent hors de la prison ?
PV : Oui.
PLSL : Combien avez-vous donné ?
PV : Entre Rs 25 M et Rs 30 M.
PLSL : A un seul parti politique ?
PV : Oui. D’ailleurs, tous mes avocats se retrouvent dans le gouvernement.
PLSL : Qu’en est-il de votre réseau ?
PV : Je ne finance pas le trafic, moi. Je n’ai pas Rs 400 M à ma disposition. Aujourd’hui, avec le cas Kistnah, on a vu que l’on importait de la drogue par tonnes. Donc, on parle désormais en termes de milliards ! Je n’ai pas les moyens d’investir des millions et encore moins des milliards ! Il y a des gens qui investissent dedans pourtant…
PLSL : Et dans les 157 kilos, il y en a combien pour vous ?
PV : Rien du tout ! Je n’ai pas investi dedans. Je suis en prison, je côtoie des trafiquants. La prison “breed” des trafiquants. Mais je n’ai pas les capacités d’investir autant.
PLSL : Donc, il n’y a rien pour vous dans ces 157 kilos ?
PV : Cette drogue appartient à ceux qui ont investi dedans. Kan zot tir ladrog-la, zot done, lerla mwa mo vande… Mo fane ladrog-la partou.
PLSL : Qui sont ces personnes qui le font ?
PV : Mahen Gowressoo, Geeanchand Dewdanee, Pravind Jugnauth…
PLSL : Vous êtes sûr de ce que vous avancez ?
PV : Mo pena Rs 400 M mwa ! Chacun occupe un rôle distinct au sein d’un réseau. Moi, je vends de la drogue. Eux, financent. Ces personnes-là, elles, ne savent pas comment vendre la drogue. Ça, c’est mon rayon.
PLSL : C’est qui, « elles » ?
PV : Navind Kistnah et les siens. Sa famille, ses frères. Et Dewdanee. En janvier 2016, il y avait eu un “problème”. À ce moment-là, Dewdanee a “prêté” sa compagnie… Il y a plein de fugitifs qui ont préféré fuir Maurice. Pourquoi est-ce que Kistnah est rentré, lui ? Parce qu’on lui a promis l’immunité ! Il est faux de dire qu’il a été arrêté. Il y a eu un accord qui a été passé avec lui pour qu’il prenne la responsabilité. Inn dir li pran sarz ! Il n’a pas été arrêté. On l’a fait venir. Son passeport a été détruit. Il est rentré au pays sans passeport… Comment vous expliquez cela ?
PLSL : Quelle est votre relation avec Navind Kistnah ?
PV : Je ne le connais pas. C’est avec son frère, Akash, que j’ai affaire. Je connais les autres membres de la famille. Tous sont impliqués. Il y a Ravind, Baba et un “mamou”. C’est un frère de la maman de Navind Kistnah. Il a acheté un camion Hinault en 2008 uniquement destiné au transport de drogue. La polis pe fer cover-up dan sa zafer la ! Je mets Kistnah au défi de donner ne serait-ce qu’un gramme de drogue à l’ADSU ! Je ne dis pas une tonne, mais 1 g !
PLSL : Mais il a donné des noms de personnes impliquées…
PV : Ce ne sont que des allégations ! Il a fait cela pour gagner l’immunité.
PLSL : Vous ne faites pas partie de cette équipe ?
PV : Je ne vous ai pas dit que je ne faisais pas partie de cette équipe…