Le comité de soutien aux policy holders de Super Cash Back Gold (SCBG) de la BAI a animé un point de presse aujourd’hui à l’hôtel St Georges pour commenter la décision prise par le gouvernement pour régler leur problème. Il qualifie de « sage » les propositions du gouvernement afin qu tout le monde sorte gagnant.
« Ce que le gouvernement a fait est “more than enough”. Plusieurs personnes ne seront pas satisfaites, car elles n’auront pas leur bonus et intérêt, mais elles doivent être contentes que le gouvernement sauvegarde leur capital », a soutenu Me Vikash Rampoortab, satisfait que le gouvernement ait pu trouver une solution en trois semaines. « Cette bataille légale aurait pu durer des années et ces personnes auraient beaucoup souffert ». Me Rampoortab a aussi fait ressortir que les obligations (debentures) proposées par le gouvernement pourraient servir de garantie pour contracter un prêt auprès d’une institution bancaire. « La BAI n’a rien proposé, mais le gouvernement a trouvé une solution pour tout le monde en trois semaines. Il ne peut y avoir une solution taillée sur mesure pour chaque policy holder, mais l’important c’est que personne n’a été laissé pour compte ».
Viren Andee, autre intervenant, a pour sa part fustigé le rôle joué par l’opposition dans cette affaire. Il estime que Paul Bérenger ne voulait pas que le gouvernement trouve une solution et « a essayé de mettre des bâtons dans les roues ». De même, soutient-il, « Shakeel Mohamed ne peut être député et avocat de Dawood Rawat en même temps ».