Le match phare de la 22e journée de la Super League de basket-ball mettra aux prises deux équipes en lice pour les plays-offs. D’un côté, le Real, qui vient de remporter une rencontre cruciale contre Attila il y a deux semaines, et de l’autre, les Flippers, dont l’objectif d’être en play-offs, qui ont surpris tout leur petit monde depuis le début de la saison. Rendez-vous au gymnase de Phoenix à 17h pour cette rencontre au sommet dans le cadre de la 22e journée.
Ni les Port-Louisiens ni les Mahébourgeois ne veulent laisser des plumes dans la course. Sauf que, d’un côté comme de l’autre, les choses ne sont pas si roses. Le Real doit faire avec un banc de huit joueurs seulement. Quant aux Flippers, ils doivent composer avec plusieurs blessés. Une situation qui n’arrange en rien les plans des deux équipes.
Il y a deux semaines, Neva Vadiveloo, coach du Real, tirait la sonnette d’alarme à ce sujet. « Les joueurs sont occupés. Donc, notre banc n’est plus aussi fourni », avait-il expliqué. Cependant, il a avoué avoir constaté un redressement. « Les joueurs sont venus à l’entraînement de façon plus régulière et ils ont fait preuve de plus de motivation », avait encore déclaré le mentor port-louisien. Même s’il a souffert contre Attila, le Real ne veut en aucun cas se présenter comme une victime expiatoire. « Nous avons vu le Real qui sait jouer », avait prévenu Neva Vadiveloo.
Par contre, du côté des Flippers, c’est un peu le même état d’esprit. Sauf que, au lieu de courir après la victoire, c’est surtout le moment de procéder à des réglages, mais surtout de faire tourner le banc. « Oui, nous serons dans le match. Mais nous voulons faire tourner le banc, afin que tout le monde puisse avoir du temps de jeu », explique Pascal Prayag, entraîneur-joueur de la formation mahébourgeoise. Quelques formules à revoir, mais aussi un niveau à élever pour certains de ses joueurs. « Nous avons des joueurs qui ont besoin de passer plus de temps sur les parquets. Et ils devront montrer de quoi ils sont capables contre le Real », poursuit Pascal Prayag.
L’autre rencontre du jour mettra aux prises l’EDB Cassis à des Hammers qui sont venus à bout des Roche Bois Warriors. Et les joueurs de Clency Pragassa ne sont pas à l’abri d’une surprise. D’autant qu’ils viennent de passer par une mauvaise phase, avec une défaite aux mains des Flippers il y a tout juste une semaine.
Ces deux rencontres s’annoncent cruciales, pour le Real, l’EDB Cassis et les Flippers. Une manche à quitte ou double, même si deux les Port-Louisiens et les Mahébourgeois ont déjà leur destin entre leurs mains. Pour Cassis, un faux-pas serait synonyme d’adieu aux plays-offs.