Les premiers matches de play-offs dans la Super League féminine se sont tenusle week-end dernier. Une première manche qui a vu Hoop maintenir son invincibilité sur le plan local face aux Malherbes Harlems, alors que l’USBBRH n’y est pas allée avec le dos de la cuillère contre les Highland Young Cadets.
Les deux demi-finales étaient tout simplement diamétralement opposées l’une de l’autre. Dans un premier temps, Hoop a dû batailler ferme pour dominer des joueuses de Harlems qui voulaient prouver de quoi elles étaient capables (52-47).
En effet, alors que Hoop menait de 15 points dans l’ultime quart, les protégées de Clarel Soucient effectuent une remontée. « Je pense que les filles ont cru que c’était gagné. Elles ont relâché leur effort, ce qui a favorisé la remontée des Harlems », explique Rubin Batterie, entraîneur de Hoop.
Sauf que la résistance s’organise. Axelle Michaud et ses camarades réduisent l’écart, pour terminer cinq points derrière. « Il faudra s’attendre à une belle résistance de la part de Malherbes au match retour ce dimanche. Elles sont montées à bloc et en excellente forme. On verra ce que ça donne », poursuit Rubin Batterie.
Cependant, il déplore quelques blessées et quelques absentes. « Nous avons trois joueuses blessées et quelques autres qui sont prises par leurs obligations professionnelles. Ce sera difficile, mais nous resterons motivées parce qu’il y aura vraiment de la résistance », note le coach.
Dans l’autre demi-finale, l’USBBRH a pris une option sur l’autre ticket en vue de la finale. Une victoire nette et sans appel, sur le score de 74-35 contre les Highland Young Cadets. À bien y voir, il sera difficile pour les protégées de Bernard Nuchadee de remonter un tel déficit, surtout que l’USBBRH a coché la finale de la Super League, dans deux semaines, sur son calendrier.
« Nous voulons aller en finale. Dimanche dernier, contre Highlands, il y a quelques aspects de notre jeu que nous avons souhaité travailler. Et le prochain match sera déterminant », explique Jean-Marie Bagheeruttee, l’entraîneur de l’USBBRH. Pourtant, son équipe a laissé beaucoup de déchets et a commis beaucoup d’erreurs, à en croire le coach. « Ce sont ces aspects que nous devrons travailler. En plus, nous avons travaillé pour la finale. »
Deux rencontres masculines étaient à l’affiche dimanche dernier. Les Mahebourg Flippers, qui se retrouvaient dans le Top 5 avant la trêve, ont continué leur marche en avant en venant à bout de Hoop sur le score de 84-38, dans un match qui comptait pour la 12e journée de championnat.
Attila, qui croisait le fer avec les VIkings, toujours dans le cadre de la 12e journée, a remporté son duel contre le « frère ennemi » 85-64. La prochaine journée se tiendra demain , avec un match au sommet entre les Roche-Bois Warriors et l’Ecole de Basket de Cassis. Pour rappel, les Roche-Boisiens avaient pris la mesure de Cassis lors du match aller. Assisterons-nous à une revanche ?