Le Real a fait un pas supplémentaire vers le titre en venant à bout des Roche Bois Warriors sur le score de 67 à 54. Une victoire étriquée pour les protégés de Neva Vadiveloo, qui ont pour la première fois de la Super League marqué moins de 70 points en une rencontre.
C’était la rencontre à ne pas perdre pour les deux équipes. Alors que les deux formations présentaient chacune une feuille vierge de toute défaite, l’enjeu se situait ailleurs. Cette rencontre était en effet un remake de la finale de la Republic Cup, émaillée de tristes événements, le 9 mars dernier. L’heure de la revanche avait sonné. Et comme on pouvait s’y attendre, le Real a infligé une défaite aux Warriors 67-54. 13 points de différence, comme pour rappeler que les incidents survenus précédemment avaient quelque peu gâché la joie des Port-Louisiens. Mardi, les Vikings ont aussi infligé une sévère défaite aux Hammers. 72-59, et les Curepipiens n’y ont vu que du feu.
Le week-end s’annonce chargé avec trois rencontres prévues ce dimanche au gymnase de Phoenix. À 14h30, la rencontre féminine met aux prises les Highland Young Cadets, en quête de rachat, à l’USBBRH, qui doit également se remettre de sa défaite aux mains des Harlems lors de la première journée. À 16h30, les Mahebourg Flippers défieront l’ASVP. Là encore, ce sera la rencontre de la rédemption pour chacune de ces deux formations, qui ont connu les affres de la défaite lors de la précédente journée.
En dernier lieu, la rencontre EDB Cassis/CSSC, à 18h30. En théorie, Cassis possède des atouts pour remporter la victoire, ayant déjà connu une victoire lors de la première journée face à Forest Side. De plus, la défaite contre Roche Bois Warriors, lors de la deuxième journée a été une piqûre de rappel pour les joueurs de Clency Pragassa, qui ont déjà subi la loi des Roche-Boisiens lors de la Republic Cup. Autant dire que l’occasion sera belle à saisir pour Cassis.
Le Curepipe Starlight, par contre, a connu une défaite en une sortie. Le goût amer de cette déroute (95-54), subie lors de la première journée, doit encore se faire sentir, alors qu’ils n’ont pas joué au deuxième acte. L’occasion rêvée pour les Curepipiens de se racheter et d’ouvrir enfin leur compteur de victoire cette saison.