C’est une “incompétence criminelle” qui a conduit à la situation d’extrême détresse dans laquelle se trouvent aujourd’hui les victimes du Supercash Backgold et Bramer Asset Management, estime le leader de l’opposition. L’affaire BAI a été soulevée plusieurs fois au Conseil des ministres, indique-t-il, relevant que “c’est la décision de fermer la Bramer Bank et la manière dont le dossier en entier a été géré, ajoutées à cela l’abus de pouvoir et la discrimination dans le repaiement” qui ont conduit à la situation actuelle. Pour Xavier Duval, “ce qui a été fait est contre tous les principes établis d’une banqueroute ou d’une liquidation d’entreprise.”