Si on avait fait de Rudi Rocks notre favori de cette joute, c’est Vettel et Man To Man qui furent à la lutte pour la victoire dans une fin de course dont l’issue fut incertaine jusqu’au bout. La victoire revint finalement à Man To Man qui, au prix d’un bel effort, vint surprendre Vettel dans les ultimes foulées de l’épreuve. Il s’offre donc la dernière course préparatoire en vue du Maiden qui sera couru le 7 septembre prochain. Hormis Man To Man, l’écurie Serge Henry a aussi brillé avec Donnie Brasco qui s’est imposé comme attendu dans la septième épreuve. Même si l’écurie Merven réalisa aussi le doublé avec Mountain Thunder et Skippyjon Jones, cette journée fut plus équilibrée dans l’ensemble avec les écuries Maingard, Allet, Jean-Michel Henry et Mahess Ramdin qui se retrouvèrent sur la liste des vainqueurs avec Straight Jab, qui permit à Vikram Sola d’ouvrir son compteur 2014, Mighty Mars, Cula et Al Romanov respectivement. Au classement des écuries, Foo Kune conserve toujours une confortable avance sur Gujadhur alors que Rousset troisième et en plein doute, est désormais dans le viseur de Merven.
Acquis pour défendre les couleurs de l’écurie Serge Henry dans les courses de fond, Man To Man n’a jusqu’ici pas failli à sa tâche. Après des débuts pleins de promesses, ce fils de Silvano devait donner un aperçu de ses qualités à sa sortie suivante en s’imposant sous la selle de Joorawon. Visiblement sur une pente ascendante depuis, il a remis ça dimanche dernier dans le Supertote Golden Trophy, en attendant le Maiden.
Cette course a aussi vu le retour à l’avant plan de Vettel qu’on n’avait pas vu à un aussi bon niveau depuis belle lurette. C’est du reste le coursier de l’écurie Gujadhur qui mena le peloton en dépit d’un départ quelconque. Également sollicité, C Major ne put toutefois lui ravir le commandement et Cédric Ségeon attendit le bas de la descente pour placer sa monture en deuxième position. Cette dernière précéda dans l’ordre Diamond Light qui évoluait à l’intérieur de Man To Man, Storm Dancer qu’on vit dans une position plus avancée que prévu, à son extérieur Parceval, Pierneef courait en one-off de Silver Flyer tandis que Rudi Rocks fermait le cortège avec devant lui Silver Dice.
En bon stayer, Vettel imprima un bon rythme à l’épreuve et les positions ne bougèrent point au premier passage devant les tribunes. Les choses devaient cependant s’animer dans la descente lorsque Storm Dancer quitta les barres pour ne pas se faire piéger. En ce faisant, il força davantage Parceval en épaisseur au grand désarroi de Yashin Emamdee. Quelques foulées plus loin, ce fut au tour de Rudi Rocks d’être incommodé lorsqu’il se retrouva pratiquement sur les talons de Silver Flyer. Le porte-drapeau de l’écurie Hurlywood dut être repris et c’en était fini pour lui.
Lorsque Vettel lanca le sprint au 400m, seuls Diamond Light, C Major et Man To Man restèrent au contact tandis que les autres furent déjà à l’ouvrage. Monté au bras par Darryl Holland, le crack de l’écurie Gujadhur aborda la dernière ligne droite avec de solides prétentions. Joorawon choisit l’option intérieure sur Diamond Light tandis que Vinay Naiko lança Man To Man complètement à l’extérieur.
Sous la monte énergique de Holland, Vettel n’abdiqua point et donna l’impression de pouvoir l’emporter lorsque surgit dans les 25 derniers mètres Man To Man qui, dans un utilme effort, le coiffa au poteau. Diamond Light conserva la troisième place devant Pierneef, auteur d’une excellente prestation à ce niveau de même que Silver Flyer qui termina cinquième. En revanche Rudi Rocks fut un grosse déception. Il a cependant l’excuse d’avoir été sévèrement gêné au 600m. Man To Man boucla les 2200m dans le bon temps de 2.15.38 et sur cette forme, devrait être un des prétendants à notre Ruban Bleu, une classique que Serge Henry n’a plus remportée depuis une décennie.