Présenté comme la dernière répétition avant le Maiden, le Tote Golden Trophy, rebaptisé Supertote Golden Trophy depuis 2008, se disputera ce dimanche sur le parcours traditionnel de 2200m. En l’absence de Bulsara et d’Intercontinental, les favoris de notre Ruban Bleu le 7 septembre prochain, ce sont les seconds couteaux qui se disputeront la victoire dans cette semi-classique aux dotations  alléchantes. Avec l’allongement du parcours et sur la base de sa dernière course, nous ferons de Rudi Rocks notre favori pour la victoire.
Avec Vettel qui sera sans doute aux avant-postes, la tenue des uns et des autres sera mise à rude épreuve dans cette course et la tenue, c’est justement ce qui ne manque pas à Rudi Rocks. Le porte-drapeau de l’écurie Hurlywood a été l’auteur d’une performance remarquable à sa dernière sortie sous la selle de Sunil Bussunt. On se souvient que dans cette course courue à poids fixe, il avait terminé le plus fort (35,07 pour les 600 derniers mètres) pour échouer à moins d’une longueur de Bulsara. Il portera cette fois un demi-kilo de moins et sera piloté par Benny Woodworth. Entraîné principalement en vue de cette épreuve, Rudi Rocks devra au préalable bien sortir des boîtes pour garder ses chances intactes. Sur sa forme actuelle, nous pensons que ce pur stayer aura des arguments à faire valoir ce dimanche. Pour mettre toutes les chances de son côté, l’écurie Hurlywood fera aussi confiance à Pierneef qui après des débuts tonitruants , semble marquer le pas ces derniers temps. Il sera pour la première fois aligné sur le parcours du jour mais son entourage est convaincu qu’il a la distance dans les jambes. Mais dans ce genre d’épreuve, on ose croire que c’est son compagnon d’écurie qui réunit les meilleures chances.
À l’image de Rudi Rocks, Vettel devrait lui aussi se sentir pousser des ailes sur le parcours du jour. Toutefois, il aura contre lui de passer directement d’un sprint à une course de fond sans aucune épreuve de transition. On le voit capable de mener les débats mais reste à savoir s’il a eu la préparation adéquate pour tenir jusqu’au bout, lui qui n’a que deux courses sous les sabots cette saison.
Diamond Light n’a pas démérité à sa dernière participation dans la même course où était aligné Rudi Rocks. Des chevaux qui l’ont devancé ce jour-là, il retrouve l’élève de Randhir Pertaub. Vu que selon toute vraisemblance il précédera ce dernier dans le parcours, on ose croire que le coup est tactiquement jouable. En fin tacticien, Bud Gujadhur saura adopter le meilleure tactique pour optimiser les chances de son poulain, d’autant que l’écurie Foo Kune est pleinement engagé dans la course au titre.  
Après des débuts discrets, Man To Man s’est imposé dans un joli style à sa deuxième participation. S’il est vrai qu’il est avantagé par l’allongement du parcours, il n’est pas moins vrai qu’il retrouve cette fois de meilleurs adversaires. On devrait le retrouver dans le dos de Vettel dans le parcours et une place semble plus à sa portée.
Storm Dancer retrouve un parcours plus conforme à ses réelles aptitudes. Sur sa valeur sud-africaine et poids plume aidant, on le voit capable de briguer un podium dans ce lot. Il en va de même pour Parceval, en net progrès à sa dernière participation.
Quant à Silver Dice, C Major et Silver Flyer, leur tâche ne s’annonce pas de tout repos.