Quatre Mauriciens, dont deux femmes, ont été appréhendés par des membres de l’Air Intelligence Unit (AIU) affectés à l’aéroport de Mumbai lors d’une importante opération de crackdown contre la contrebande d’or en Inde. Depuis jeudi, à l’arrivée du vol d’Air Mauritius (MK 748) à l’aéroport de cette mégapole de l’Inde, ils ont été placés en détention provisoire et devraient comparaître devant l’un des tribunaux indiens pour des délits relevant du Customs Act. Une perquisition de leurs bagages et une fouille corporelle des principaux suspects devaient déboucher sur la saisie d’un peu plus d’un kilo (1022 grammes) d’or. La valeur marchande de l’or varie de Rs 2 millions, selon une évaluation à Maurice, à Rs 6 millions aux dires des autorités en Inde
Les quatre Mauriciens venaient de s’engager dans le Green Channel pour la sortie de l’aérogare de Mumbai quand ils furent interceptés par des officiers de l’Air Intelligence Unit de la douane. Ces derniers soupçonnaient les Mauriciens de s’être engagés dans un trafic quelconque en raison de leur comportement suspect. À peine les interrogatoires démarrés que les représentants de la douane indienne devaient remarquer la présence des boucles de ceinture quelque peu particulières sur un des deux hommes.
Ces boucles de ceintuire étaient en or. Les premières explications n’étant nullement convaincantes, la perquisition devait se poursuivre avec la découverte d’une série de bracelets en or (kadas) aux poignets des femmes. La presse indienne faisant état de cette opération contre le trafic d’or en Inde affirme que ces boucles de ceinture et ces bracelets ont été confectionnés avec de l’or pur dans une tentative de confondre les douaniers lors de tout contrôle. Dans un premier temps, l’une des femmes avait tenté de faire comprendre que les bracelets étaient des bijoux de fantaisie.
Entre-temps, le cas des Mauriciens était devenu compromettant car une vérification du passeport d’une des Mauriciennes avait confirmé qu’elle en était à son 3e déplacement en Inde depuis ces derniers temps. « One of the women’s passport showed that she had visited the country at least thrice on earlier occasions. We are assuming that gold was smuggled on those trips », souligne l’Additional Commissioner de l’AIU, Lilind Lanjewar, spécialiste de la lutte contre la contrebande d’or à l’aéroport de Mumbai.
Les quatre Mauriciens, qui ont été soumis à des interrogatoires serrés, ont été placés en état d’arrestation et l’or pesant environ un kilo fut saisi à fins d’expertise. Sur la base de ces premiers détails et du comportement des prévenus, les autorités indiennes soutiennent qu’ils font partie d’un syndicat du crime et qu’ils sont des courriers dans le trafic illégal d’or en Inde. Ils sont également convaincus que le cerveau de cette contrebande en Inde pourrait être démasqué. Ainsi, à hier après-midi, aucune information quant à l’identité des Mauriciens n’a filtré jusqu’ici sauf que leurs proches à Maurice sont sans nouvelles depuis jeudi dernier.
Les responsables des Police Headquarters ont tenté, depuis la fin de la semaine, d’entrer en contact avec les autorités indiennes pour des compléments d’informations. Les tentatives ont été vaines et devraient reprendre par la voie diplomatique à l’ouverture des bureaux en Inde, demain. La confirmation de l’identité des Mauriciens incarcérés devra constituer le point de départ d’une enquête à Maurice au sujet de la provenance du kilo d’or saisi et du réseau de trafiquants en question.
Des craintes sont exprimées quant au fait que, soit l’or sous le contrôle des Indiens provient des cambriolages perpétrés ces derniers temps à Maurice et fondu pour être vendu illégalement en Inde, soit le précieux métal a pour origine Madagascar transitant à Maurice pour être écoulé en Inde, dont un réseau international. À ce stade, toutes les permutations sont autorisées.
La lutte contre le trafic illégal de l’or s’est intensifiée dans les aéroports en Inde mais c’est l’une des rares fois que des Mauriciens se font piéger. Les passagers ciblés par la douane en Inde viennent principalement de Dubayy comme cette hôtesse de l’air indienne arrêtée le même jour que les Mauriciens avec des lingots d’or pesant au moins six kilos.
Le marché noir de l’or en Inde est en pleine ébullition avec la récente décision du gouvernement d’imposer une nouvelle taxe. À ce jour, la douane indienne a procédé à la saisie de 36 kilos d’or contre 6 kilos pour l’année précédente.