La moyenne de contraventions pour des infractions au code de la route dressées par des policiers est de 585 par jour. C’est ce qu’indiquent les dernières données publiées par Statistics Mauritius confirmant du même coup la perception des automobilistes au sujet d’une plus grande mobilisation de policiers sur la route. L’année dernière, ils ont émis 213 686 procès-verbaux à des automobilistes, crevant pour la première fois la barre des 200 000, soit une progression de 9%. De ce fait, ces contraventions représentent un potentiel d’injection d’argent dans les caisses de l’Etat d’un peu plus de Rs 400 millions sous forme d’amendes.
Pour 2013, le montant récupéré par le gouvernement sous forme de contraventions routières pourrait bien se rapprocher du demi-milliard avec l’entrée en opération de 20 Speed Cameras fixes sur les principales artères et le recours à six autres caméras mobiles pour traquer les automobilistes ne respectant pas les limites de vitesse. Ce n’est pas fini. Les conducteurs et les passagers occupant le  siège-arrière des voitures n’ont qu’à bien se tenir à partir de ce week-end.
Des consignes strictes émanant de la direction de la Traffic Branch aux Casernes centrales ont été émises aux patrouilles policières sur les routes en vue d’agir contre le non-respect du port de la ceinture de sécurité par les passagers occupant le siège-arrière des voitures. A partir d’hier, la police a pris la décision de sévir car même si la loi est déjà entrée en vigueur depuis quelque temps, les autorités avaient adopté une approche marquée par la flexibilité pendant cette période de transition. A partir de cette année, ce délit pourrait figurer en bonne place dans la liste des Road Traffic Contraventions.
Toutefois, en raison des effets conjugués de la campagne de sécurité routière et de la présence plus assidue et dissuasive des policiers sur la route, le nombre de contraventions pour excès de vitesse a connu une baisse. Par contre, un nombre plus important d’infractions de conduite en état d’ivresse a été sanctionné, soit 23% de plus en 2012. Le nombre de cas de “driving under the influence of alcohol” a plus que doublé de 2007 à 2012, passant d’un peu plus de 800 à 1 692 l’année dernière. Les deux autres amendes en nette progression au cours de l’année dernière sont non-respect du port de la ceinture par les chauffeurs (+21%) et usage du téléphone cellulaire au volant (+28%).
Les dix contraventions les plus populaires servies par la police en 2012 sont les suivantes avec le nombre de procès-verbaux de 2011 entre parenthèses :
— Excès de vitesse : 56 263 (67 648)
— Incapacité de produire le permis de conduire : 23 518 (21 213)
— Non-respect du port de la ceinture (chauffeur) : 13 835 (11 400)
— Non-respect des conditions de la Provisional Licence : 11 455 (8 713)
— Usage du téléphone au volant : 8 572 (6 687)
— Déclaration non-affichée : 5 982 (5 133)
— Non-respect des panneaux de signalisation : 5 384 (4 679)
— Stationnement sur la double ligne jaune : 4 768 (3 775)
— Pneus usagés : 4 414 (3 545)
— Stationnement en zone interdite : 2 512 (2 067).

Même si le nombre de contraventions dressées part la police dépasse les 200 000 l’année dernière, le nombre de Road Traffic Contraventions traitées au niveau des instances judiciaires ne dépasse pas les 100 000. Ce nombre était exactement de 88 217 en 2012, quelque 15 000 de plus qu’en 2011.
Ces statistiques laissent comprendre que la police fait face à un important Backlog en vue de régulariser la situation au niveau du paiement des amendes pour atteindre le chiffre de Rs 400 millions par an. Des efforts sont nécessaires pour retracer les 100 000 contrevenants, qui ne sont pas encore passés à la caisse.
Un dernier détail concerne le nombre de voitures volées. Les statistiques officielles confirment que 449 voitures ont été volées l’année dernière contre 504 en 2011, comme quoi il faut être prudent pour ne pas tomber dans le piège des voleurs de voitures.