Photo illustration

Bien que la State Trading Corporation (STC) maintienne que la qualité du carburant disponible sur le marché n’est pas responsable des ennuis rencontrés par les automobilistes, Zaeed Amir, de l’Imported Vehicules Dealer Association, souligne qu’il se pourrait qu’un « gadget » contenu dans les véhicules importés d’Europe soit responsable de cette situation. Sinon, dit-il, « comment expliquer le fait que les véhicules importés du Japon ne rencontrent pas ce genre de problème ? » Il devait ajouter que l’importation de véhicules d’occasion est toujours en plein essor à Maurice. La preuve, dit-il, c’est que l’on a déjà enregistré l’importation de pas moins de 8 000 véhicules de ce type. Cette situation, selon lui, est comparable à celle de l’année dernière.

Du côté de la Motor Vehicules Dealers Association (MVDA), on dit noter que plus d’une centaine de plaintes ont été déposées auprès de l’association. Un certain nombre de ses membres croient ainsi que c’est la qualité du carburant qui serait la cause de l’arrêt du moteur de certains véhicules, demandant ainsi l’ouverture d’une enquête. Une hypothèse que réfutent cependant catégoriquement les autorités.

Affaire à suivre en cette fin d’année…