Sur le terrain à Rodrigues, la campagne électorale s’anime. Ce matin, le leader de l’Organisation du Peuple de Rodrigues, Serge Clair, encadré des candidats de ce parti aux régionales du 5 février, a présenté le manifeste électoral de l’OPR. Dimanche après-midi, le Mouvement Rodriguais de Nicolas Von Mally était à Rivière-Cocos pour un meeting au lendemain du Nomination Day. Demain, la partie s’annonce difficile avec la réunion sous la présidence de la MBC en vue de la répartition du temps d’antenne pour les prochaines émissions politiques.
Le point de presse de ce matin a été l’occasion pour le leader de l’OPR de réitérer la confiance de l’électorat dans son équipe pour confirmer l’éventuel come-back politique à la tête de l’Assemblée régionale après le scrutin du 5 février. Avant de commenter en détail les propositions de l’OPR, Serge Clair s’est félicité de l’accueil qu’a réservé l’électorat de Rodrigues aux candidats de ce parti pour le Nomination Day.
« Nous avons pu constater une ambiance extraordinaire de nos partisans dans les six régions lors de l’exercice de dépôt de candidatures. Les militants et partisans de l’OPR ont multiplié les manifestations de spontanéité dans toutes ces régions. C’est la preuve que l’OPR est en marche dans cette reconquête du pouvoir », a déclaré au Mauricien Serge Clair au téléphone.
De son côté, le ministre de Rodrigues et leader du MR, qui n’avait pu être présent à Rodrigues pour le Nomination Day faute de liaisons aériennes en raison du mauvais temps, s’est racheté lors du meeting du MR à Rivière-Cocos. « Ceux qui disent qu’ils ont déjà remporté les élections régionales auront un choc le 6 février », a soutenu Nicolas Von Mally devant une assistance gagnée à la cause du MR.
Danile Spéville, commissaire sortant et candidat du MR dans la région No 2 (Maréchal), a fait une virulente sortie contre l’OPR, son ancien parti jusqu’aux dernières élections régionales de 2006. Gaëtan Jhabeemissar, chef commissaire sortant et chef de file du MR sur le terrain, s’est appesanti sur les principaux points du programme électoral de ce parti, dont la promesse de la création de 3 500 emplois, dont 500 dans le secteur public, en vue de lutter contre le chômage.
La prochaine répartition du temps d’antenne pour les émissions politiques programmées par la MBC Rodrigues pourrait se transformer en terrain d’affrontement entre l’OPR et le MR. Une réunion a été convoquée pour demain après-midi. L’OPR a déjà signifié son intention de contester toute formule qui avantagerait la majorité sortante. « Tous les partis présentant le même nombre de candidats à ces élections régionales doivent être traités sur un même pied d’égalité pour les émissions politiques. Nous allons nous battre à ce sujet », a déclaré Serge Clair ce matin.