L’Independent Commission Against Corruption a ouvert un nouveau front. Ce matin, à la lumière d’une série de dénonciations, les hommes du commissaire Navin Beekarry ont mené une perquisition chez deux familles dans la région de Surinam pour des délits de pratique illégale de prêts sur gages avec des intérêts élevés. Trois des membres des familles ont été placés en garde à vue et font actuellement l’objet d’interrogatoire Under Warning pour le délit de Money Laundering sous le Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act.
Lors de cette descente avec mandats d’arrêt et des perquisitions, les enquêteurs de l’ICAC ont procédé à la saisie d’une série de contrats de terrains et d’autres documents pour un montant variant entre Rs 60 M et Rs 70 M de même que des voitures, dont les titres de propriété devront être authentifiés dans les registres de la National Transport Authority (NTA). Une somme de Rs 300 000 en devises étrangères, découverte sur les lieux, a également été saisie par l’ICAC.
Cette opération a été décidée suite à une série de dénonciations de pratiques d’usuriers, frisant la fraude et le détournement de fonds, rapportés par des habitants du Sud et d’autres régions de l’île. La Documentary Evidence, recueillie aux domiciles de des suspects, est considérée au titre de Prima Facie Facts en vue d’une inculpation criminelle des suspects. Un carnet contenant une liste de noms de même que des relevés de comptes attestant des activités de prêteurs sur gages a aussi été versé dans le dossier à charge de l’ICAC.
Avec l’interrogatoire durant probablement toute la journée, les trois suspects devront être libérés sur parole en fin de journée en vue de leur inculpation provisoire demain devant le tribunal de Souillac.
Affaire à suivre…