À partir de lundi prochain, la National Coast Guard (NCG) sera équipée d’un nouvel Offshore Patrol Vessel (OPV), le CGS Barracuda, bénéficiant des dernières technologies en matière de surveillance maritime. Cette nouvelle unité est attendue à Port-Louis lundi matin alors que la mise en service officielle fera l’objet d’une cérémonie formelle, le 12 mars, en présence du Premier ministre de l’Inde, Narendra Modi, invité d’honneur aux célébrations marquant le 47e anniversaire de l’accession de Maurice à l’Indépendance et 23e anniversaire au statut de République.
Aux Casernes centrales, l’on met au point les détails du programme pour la réception du CGS Barracuda à Port-Louis, événement qui devrait être l’une des premières sorties officielles du commissaire de police par intérim, Mario Nobin, qui prend ses fonctions ce matin avec le départ en congé préretraite du titulaire, Dhun Iswur Rampersad. Le CGS Barracuda sera accueilli « with full military regalia » pour sa première entrée en rade de Port-Louis lundi. De par la tradition maritime, le CGS Barracuda sera accueilli à environ un mille nautique de l’entrée du port par un survol solennel du Dornier en guise de bienvenue. Ensuite, les différentes unités de la NCG iront rejoindre l’OPV en haute mer pour l’escorter jusqu’en tête de rade avant qu’il ne soit pris en charge par des remorqueurs de la Mauritius Ports Authority (MPA) pour les opérations d’accostage au quai.
Des responsables de la police, de la NCG et du gouvernement seront à quai pour souhaiter la bienvenue au nouveau commandant du CGS Barracuda, Rajneesh Kumar Dalal, qui est « on secondment » de la marine indienne. L’équipage comprend 62 officiers, principalement des membres de la NCG, qui ont suivi une formation intensive en Inde depuis la fin de l’année dernière sous un programme élaboré par la marine indienne. Toutefois, la mise en service officielle de cette pièce maîtresse dans la surveillance de la Zone économique exclusive (ZEE) et de la lutte contre la pêche illégale dans les eaux territoriales et de la piraterie dans cette partie de l’océan Indien n’est prévue que pour le 12 mars. Le Premier ministre indien et son homologue mauricien, sir Anerood Jugnauth, présideront à cette étape importante dans les relations entre l’Inde et Maurice.
La construction du CGS Barracuda dans le chantier naval de Garden Reach Shipbuilders and Engineers (GRSE) de l’Inde constitue un événement majeur dans la capacité d’armement militaire de la Grande Péninsule. « This model has been a pioneer in the production line, setting the trend for a new series of vessels that would be capable of multiple roles. GRSE is fully equipped to build many more variants of the Barracuda OPV which may be used by the Indian Navy and Coast Guard and other international customers », a déclaré le Managing Director du chantier, le vice-amiral de l’armée indienne à la retraite, A.K. Verma, lors du départ du bateau pour Maurice le 8 février dernier.
Depuis sa mise à eau en Inde en novembre dernier, le CGS Barracuda, dont la construction a coûté USD 58,5 millions (environ Rs 2 milliards), a entrepris une série d’exercices et de tests en mer. Durant ces essais, il a atteint la vitesse de 22,5 noeuds (42 km/h) alors que les spécifications sont de 20 noeuds. Le CGS Barracuda mesure 74,1 m de long et 11,4 m de large avec un tirant d’eau de 3 m 50. Pesant quelque 1 350 tonnes, cette unité de la NCG, équipée de Kora Class Corvelle, a une autonomie de 5 000 milles nautiques avec une vitesse horaire de 20 noeuds. Le bâtiment patrouilleur est doté d’une hélisurface aussi bien que de quatre générateurs de 250 kW chacun et d’un de 80 kV. Il peut également accueillir 90 membres d’équipage.