Le Fishing Vessel Ruang Lap No 8, unité de pêche hauturière enregistrée en Thaïlande, avec ses 28 membres d’équipage, escortée par l’unité de la marine indienne INS Shardul et des bateaux de la National Coast Guard (NCG), est attendu à Port-Louis en début de soirée demain. C’est ce qu’a confirmé ce matin le quartier général de la NCG aux Salines, assurant un monitoring constant de cette opération d’arraisonnement depuis mardi soir. Le Dornier a aussi été déployé à cet effet.
Du côté du commandement général de la NCG, l’on se félicite en des termes très clairs des retombées de cet exercice conjoint entre des membres d’équipage du INS Shardul et des éléments de la NCG se trouvant à bord de cette unité de la marine indienne. « The interception of FV Luang Lap by INS Shardul could be seen as a major achievement towards prevention and prosecution of Illegal, Unreported and Unregulated (IUU) fishing the Maritime Zones of Mauritius », souligne un communiqué officiel de la NCG avec la confirmation de l’arraisonnement de ce bateau de pêche étranger.
Un récent exercice d’évaluation, mené sous l’European Union IUU Catch Certification Scheme, soutient que « Mauritius has been rated very high in terms of prevention of Illegal, Unreported and Unregulated Fishing ». Les autorités mauriciennes avancent que la coopération avec la marine indienne constitue un véritable exemple avec les « dividendes » récoltés jusqu’ici. « The joint surveillance and EEZ patrol undertaken by the Indian navy with their Mauritian counterparts goes a long way in meeting the requirements of fisheries protection in the vast expanse of the Mauritius Exclusive Economic Zone (EEZ) », soutient le commandement général de la NCG.
Pour les besoins de la présente mission de surveillance conjointe et de formation en matière de lutte contre le piratage et la pêche illégale, le INS Shardul avait embarqué le 19 juin dix membres de la National Coast Guard, trente éléments de la Special Mobile Force et deux Fisheries Protection Officers.
Depuis mardi soir, ces officiers faisant partie du commando mauricien ont eu l’occasion de participer à une « Real Time Operation » dans la lutte contre la pêche illégale en mettant en pratique les procédures et techniques partagées par leurs homologues indiens. « The achievements of the ship further undersore the abiding cooperation and collaboration between India and Mauritius towards the maritime security of Mauritius », ajoute la NCG.
Comme annoncé dans l’édition d’hier du Mauricien, le FV Ruang Rap No 8 a été pris mardi soir en flagrant délit de braconnage dans les eaux mauriciennes, soit à 365 milles nautiques au nord-est de Maurice. Dans la cale de cette unité de pêche, se trouvait une importante cargaison de poisson, dont principalement du thon et des requins.
Le FV Ruang Lap n’a aucune autorisation officielle pour pénétrer dans les eaux territoriales mauriciennes. Le capitaine du bateau n’a pas été en mesure d’expliquer l’origine des poissons pêchés. Aucune entrée n’était également disponible dans le livre de bord pour retracer le trajet effectué au cours de ces derniers jours. La décision officielle de procéder à l’arraisonnement du bateau thaïlandais a été prise hier matin.
À son arrivée à Port-Louis demain soir, le commandant du FV Ruang Lap sera placé en état d’arrestation et comparaîtra devant le tribunal de troisième instance de Port-Louis en début de semaine prochaine pour son inculpation provisoire et la suite de l’enquête policière.