PHOTO ILLUSTATION

Le nombre de cas de dengue détectés à Maurice depuis le début de l’année s’élevait à 149, à hier, vendredi 22 mai 2020. À hier, toujours 18 cas actifs de cette maladie transmise par le moustique tigre (Aedes albopictus) étaient dénombrés. Au ministère de la Santé, l’on indique que les cas de dengue rapportés jusqu’ici sont toujours circonscrits à la seule région portlouisienne.

En conformité avec le protocole établi, des exercices de démoustication se poursuivent. Dans les quartiers où des cas de la maladie ont été répertoriés, des campagnes de fumigation ont lieu. De même, indique-t-on, à chaque confirmation d’un nouveau cas, une opération systématique de contact tracing est mise en route et des tests sont effectués sur des personnes ciblées jugées à risques.
L’on confirme aussi, par ailleurs, au ministère de tutelle que tous ceux que l’on soupçonne comme étant des porteurs potentiels du virus de la dengue sont aussi soumis à un test de dépistage à la Covid-19. Les autorités réitèrent leur appel à la population et aux Port-Louisiens, en particulier pour qu’ils débarrassent leur environnement immédiat de tous les sites larvaires potentiels.
Tous les récipients contenant des eaux stagnantes, telles les soucoupes de vases à fleurs, doivent être vidés régulièrement. De même, il convient de faire évacuer les eaux de pluie accumulées sur les toits des maisons ainsi que dans des gouttières défectueuses. Les herbes folles dans les cours et autres feuillages se doivent d’être débroussaillés et les feuilles sèches accumulées ramassées dans une poubelle fermée.
Notons, par ailleurs, que si aucun cas de décès dû à la dengue n’a été enregistré, à ce jour à Maurice, à mardi à La Réunion, deux autres personnes infectées par cette maladie en sont mortes. Ce qui porte à 11 le nombre total de décès dus à la dengue à l’île-sœur depuis le début de l’année.
Rappelons, enfin, que les principaux symptômes de cette maladie dont le vecteur et le moustique tigre sont une forte fièvre, des maux de tête, des douleurs articulaires, des éruptions cutanées, voire un saignement du nez.